Lorsque les éditions Delcourt m’ont adressé dans le courant de la semaine une enveloppe contenant deux BD de Pénélope Bagieu, Ma vie est tout à fait fascinante et Joséphine, j’ai déprimé. Comment ça, on considère chocolatcannelle comme un blog de fille ?! Delcourt ne m’envoie plus de BD cochonnes mais des histoires sur les gaffes humoristiques d’une fille ? C’est une déchéance !

Donc, je m’étais dit que j’allais régler son compte rapidement, à cette vie fascinante qui vaut bien la mienne, et donner les BD à ma fille. Qu’on se le dise, je parle de littérature érotique, je veux bien lire des BD pornographiques, mais je ne suis pas là pour rigoler devant les gaffes d’un personnage féminin. Pour ça, il suffit de me voir opérer moi-même, de telles petites histoires, il m’en arrive tous les jours, ou presque.

Seulement, mon mari m’a piqué Ma vie est tout à fait fascinante, un soir, au lit. Et il se marrait. Ce ne serait pas que pour les filles, alors ? Et puis j’ai feuilleté, lu quelques pages. Cela va vite, voyez-vous, car chaque page est une anecdote, avec un titre, un dessin, quelques paroles. Économie de moyen, mais ça tombe juste, et ça fait rire.

Les joies de la famille. On voit la mamie chapeautée sur sa chaise, Pénélope assise à côté d’elle. « Tu sais, je t’ai toujours préférée à cette garce de Pénélope ! », « mais Mémé c’est moi Pénélope…. »

Un mythe s’effondre. « T’excite pas, c’est pas des bas, c’est des gros collants de ski qui grattent. »

Avec mes grosses chaussettes du jour, je me sens un peu Pénélope. Mais ne le répétez pas autour de vous, on finirait par croire que je tiens un blog de fille. D’ailleurs, impossible pour moi de placer ce blabla dans la catégorie « littérature érotique » de mon blog. Je le laisse donc dans le blabla de première page… Et si Delcourt voulait bien penser que je lis autre chose que ça, ce serait quand même chouette !

Ma vie est tout à fait fascinante, Pénélope Bagieu, éd. Delcourt, 14,95 €