Comme depuis plusieurs semaines Claude Nougaro ne me quitte pas et que les paroles de cette chanson que j’aime énormément ne sont pas, d’après la recherche que j’ai effectuée, disponibles sur Internet, je les ai retranscrites. Il s’agit d’une leçon de séduction, en quelque sorte, dispensée par Nougaro. Car comment parler aux femmes ? Il y a ceux qui racontent des boniments, qui ont la tchatche facile (et ces derniers mots font référence à une conversation que j’ai eue il y deux ou trois jours), et ceux qui passent à côté de ces mots, et pourtant, les femmes sont ainsi faites, parfois, qu’elles s’attendrissent. Une jolie chanson, avec beaucoup d’humour.

Pour écouter les premières secondes de Parler aux femmes (chanson de 1964) : http://www.artistdirect.com/nad/window/media/page/0,,3848650-16767632,00.html

 

Je ne saurai jamais parler aux femmes

Quand il s’agit de leur faire la cour

Je ne trouve jamais les discours

Qui émeuvent leur chair

Et chavirent leur âme

*

Je ne saurai jamais parler aux femmes

Chaque mot que je dis tourne court

Et à l’ange qui passe

J’ai envie de crier

Au secours

*

« Vous savez, vous me plaisez beaucoup,

Faites voir votre main, voulez-vous,

Votre ligne de cœur est vraiment

Exceptionnelle. »

*

Je ne peux pas sortir ces trucs-là

Et pourtant c’est comme ça :

Il faut dire ces boniments

Avec elles

*

Mon copain Vivi sait parler aux femmes

Très gentiment il me donne des cours

Il devient Catherine ou Mariane

Je lui dis qu’il est belle

Mais le cœur n’y est pas.

*

Je ne sais pas

Je ne saurai jamais parler aux femmes

Mais les femmes sont émues par ce drame

Et parfois elles aiment consoler mon cœur lourd

Et je suis très heureux

En amour.