Il y a tellement longtemps (non, pas tant que ça ?) que je ne vous avais pas livré un joli message reçu ici ou là. De fait, je vous ouvre mon courrier du cœur, et cette fois, il s’agit de ma messagerie facebookienne. Les messages viennent d’inconnus, bien entendu. Admirez la prose.

« Il rêve d’étendre son pouvoir sur le monde entier. » … Facebook, c’est un peu ma megalo à moi, à nous tous probablement.. « Tout le bonheur des hommes est dans l’imagination » disait ce bon vieux marquis de Sade. … Donnons de la légèreté aux désirs de dépassement du quotidien, que permet FB . Mais surtout avec une auto dérision. Bonjour Canelle, pianiste virtuose du clavier numérique à tendance joliment érotique. Vous seriez bienvenue dans mon mondes virtuel.
Le souhaiteriez vous ?

J’avoue ne pas avoir répondu. Vous auriez répondu à ça, vous ? Traiter le marquis de Sade de bon vieux, quand même !

Il y en a un autre qui se prend pour Sade, apparemment, du moins pour un personnage de ses romans, mais sans la distinction adéquate :

je les attrape en les pincant durement puis toujours planté dans ton cul je te souleve sans peine, tu es embrochée par ma queue. je te dilate le cul a grand coup de rein, tu n’es plus qu’une petite poupée dans mes bras. je defonce ton anus et te force a te rempaler dessus en tirant sur tes petites mamelles. la douleur et le plaisir se melangent « on dirait que maman aime bien quand on la defonce.

Je n’ai sélectionné aucun de ces textes pour ma collection, bien sûr.