Par l’intermédiaire du blog de Claire (http://claire-de-la-chatlys.over-blog.com), j’ai pris connaissance de l’existence d’un concours de nouvelles érotiques organisé par Edilivre. Jusqu’au 31 mars, si vous souhaitez participer, un texte de 10 000 signes maximum, espaces comprises, est attendu. A gagner, un certain nombre de choses, le plus intéressant étant à mon avis une liseuse Cybook.

La définition de ce qui est « érotique » selon Edilivre est édifiant. C’est pourquoi il me semble impossible à titre personnel de participer à tel concours. Je cite la mise en garde : « Il est bien précisé que la thématique du concours « l’érotisme » concerne ce qui a trait à la description ou à l’évocation de l’amour, la sensualité, le plaisir et le désir sexuel. Toutes phrases ou groupes de mots à caractère pornographique, c’est-à-dire décrivant toute représentation crue ou concrète de la sexualité, d’actes physiques sexuels ou de choses obscènes, seront sanctionnés par le jury. »

Si vous savez écrire du sensuel non sexuel, les informations complètes sur ce concours se trouvent ici : http://www.edilivre.com/communaute/2013/01/14/concours-de-nouvelles-erotiques-edilivre-du-15-janvier-au-31-mars-2013/