Il y a quelques jours, j’ai discuté avec Gaëlle, jeune entrepreneuse à la tête d’un love shop  en ligne, Du piment dans mon lit, qui avait été interviewée récemment par Camille de Sexpress.

Du piment dans mon lit, en quelques mots :

Boutique « soft et coquine », éloignée du « sex shop » et proche de ce que l’on nomme depuis quelques années « love shop », Du piment dans mon lit justifie son nom en soulignant qu’il s’agit pour des femmes et des hommes d’une recherche d’épanouissement sexuel. Les produits proposés sont classés en catégories : sextoys, bien-être et massage, jeux, lingerie, gadgets… et chaque rayon permet d’effectuer une recherche en fonction de la marque ou du prix. Les clients peuvent déposer des avis sur les produits proposés.

Outre les produits attendus dans ce type de boutique, j’ai pour ma part été surprise de voir cette rubrique « gadgets » précédemment citée, où l’on trouve des idées pour un enterrement de vie de jeune fille, des objets humoristiques et inattendus. Un exemple : vous avez des colocataires et vous ne souhaitez pas être dérangés ? Le love shop vous propose d’accrocher une pancarte amusante.

D’autres surprises en me promenant dans la boutique : si l’on est amateur de BD, on ne pourra manquer le coffret cadeau dont la boîte est la reproduction de la couverture de L’Art de la fessée d’Enard et de Manara.

Un blog joint nous informe des nouveautés mais aussi de l’activité jointe au site, celle de l’organisation de réunions sextoys à et autour de Nantes : http://www.dupimentdansmonlit.com/blog/novembre-2012/7-reunion-sextoys-nantes.html

Après cette visite dans sa boutique, Gaëlle a accepté de répondre à quelques questions que j’ai souhaité lui poser.

Voici cette interview :

– Ouvrir un love shop actuellement, alors que l’engouement pour les sextoys en France a connu une petite phase de régression, tandis que le nombre de boutiques va sans cesse croissant, n’est-ce pas risqué ? Comptez-vous sur un nouvel intérêt par rapport aux produits dédiés à la sexualité ? Comment comptez-vous vous démarquer de vos concurrents ?

Ouvrir un Love shop sur la toile me paraît bien adapté à la demande. Il était important pour moi d’essayer de répondre à une réalité bien actuelle. Je m’explique : nous sommes de plus en plus soucieux d’avoir une sexualité épanouie dans notre couple et particulièrement lorsque celui-ci existe depuis plusieurs années. Nous recherchons tous les moyens pour retrouver ou entretenir notre libido si précieuse et pour continuer à désirer et à être désirée par celui que l’on aime.

Il est vrai que l’on a pu remarquer une baisse d’achat pour les sextoys à un moment donné mais les autres produits dits « érotiques » ont continué d’être un succès (lingerie, produits de massage, parapharmacie).

Suite à ma propre expérience  et à celle de mon entourage, il m’a paru évident qu’il fallait créer un espace qui soit chic, soft et adapté pour les couples avec  une vraie identité tout en répondant aux besoins de chacun, en pratiquant la livraison à domicile en toute discrétion.

Il est vrai que les boutiques des centres-villes connaissent un réel succès mais ne peuvent pas répondre favorablement à une clientèle recherchant l’intimité et l’anonymat.

A l’inverse, internet regorge de site d’achats, c’est-à-dire des Sex shop où l’on peut espérer une livraison discrète mais ne répondent pas toujours à ce que l’on recherche. Sans vouloir porter de jugement, il apparaît sur ces nombreux sites, des encarts publicitaires qui diffuse en permanence des extraits de films pornographiques, propose des objets pour toutes les pratiques sexuelles (SM, Fétichiste, bondage, poupées gonflables…)

Il en faut pour tous les goûts ! De mon côté, je souhaitai apporter une touche nouvelle dans ce domaine de l’érotisme.

 – Comment gérez-vous ce double aspect de la vente en ligne et de la vente de proximité dans des réunions ? Comment ces réunions se déroulent-elles ? Ces réunions sont-elles réservées aux femmes ? Peut-on y voir des couples, des hommes seuls ? (Si je pose cette question, c’est parce que les boutiques qui pratiquent ce genre de réunions ont des politiques diverses)

Je n’ai jamais imaginé de concevoir mon travail à 100% sur mon ordinateur. Mon parcours de commerciale « terrain » m’a poussé à imaginer une mission partagé entre le travail en bureau et le travail à l’extérieur auprès des gens. Je me déplace environ 2 à 3 fois par mois pour présenter mes produits à domicile. J’interviens en majorité auprès de groupes de femmes mais il peut m’arriver d’intervenir auprès de couples et d’hommes mais plus exceptionnellement. Le déroulement est très simple, je présente une sélection de mes produits bien souvent autour d’un « apéro dinatoire » durant 2 à 3 h en fonction du nombre de personnes et de l’ambiance. Je me retire ensuite dans une pièce à part et les personnes souhaitant commander quelque chose, viennent me rejoindre. Je repasse au même endroit, 2 à 4 jours plus tard pour livrer les commandes.

Ce sont des moments de réels échanges, de confessions pour certain, et souvent le moment idéal pour rire et se détendre entre amis(es).

– J’aime particulièrement le bandeau de la boutique où une femme tient la cravate de son homme. Pensez-vous qu’en matière de sexualité, les femmes ont un rôle primordial à jouer, qu’elles doivent être source d’initiative ? Par quoi passerait selon vous la réussite de la vie sexuelle d’un couple ?

Je pense que les femmes comme les hommes ont un rôle à jouer  pour la réussite d’un couple. Je pense que dans tous les domaines, l’homme comme la femme a son rôle à jouer. Chaque couple à son propre fonctionnement. Je pense que la communication est primordiale pour qu’un couple puisse fonctionner !! La sexualité est très importante car si côté « galipettes », il ne se passe pas ou plus grand-chose, et que personne ne prend l’initiative de communiquer là-dessus, il est quasi certain que le couple continuera de dysfonctionner de plus en plus.

Il y a certes les sextoys pour redonner du piment à votre couple mais c’est un moyen parmi plein d’autre. Il faut avoir envie de surprendre l’autre par un jeu coquin, un massage très érotique, un effeuillage sensuel, un quick sex dans un lieu public, une escapade dans une chambre d’hôtel  (après avoir laissé les enfants chez papi et mamie)…

Pour ce qui est du logo de la boutique, j’avoue que c’est un peu mon côté féministe qui a parlé !