Dans la lignée des dernières BD que les éditions Delcourt m’ont adressées (c’est à dire celles de Pénélope Bagieu), voici La tectonique des plaques de Margaux Motin. Que Delcourt vient donc de m’envoyer avec un dossier de presse en papier bien épais et un sac en coton pour faire la pub de l’album si jamais j’utilise ledit sac pour faire mes courses.

Margaux Motin :

son blog http://margauxmotin.typepad.fr/

sa biblio : J’aurais adoré être ethnologue et La Théorie de la contorsion aux éditions Marabulles, Very bad Twinz, avec Pacco, aux éditions Fluide G.

Que dire ? Le volume est épais. C’est léger, de tonalité humoristique, féminin, pour trentenaires citadines ou moins – en âge et en densité de population (l’héroïne est trentenaire et parisienne). Petites aventures et anecdotes, mettant souvent en scène la fille de six ans qui peut être plus raisonnable que la mère.

Ce n’est pas le type de BD qui m’intéresse. Quitte à m’adresser autre chose que des BD érotiques, puisque les éditions Delcourt semblent vouloir à tout prix m’adresser des BD non érotiques, j’aimerais bien recevoir des BD historiques. Au moins, j’aime ça. Parce que les histoires de filles… non, vraiment, je n’y arrive pas ! Je lis quelques pages et je m’ennuie. Trop futile pour moi, je n’accroche pas. Ce n’est pas parce que je suis une femme et que je vis plus ou moins en ville en ayant plus ou moins une trentaine d’années (enfin un peu plus que trente…) que je lis ce type de livres ! De fait, comme à chaque fois, je vais offrir la bande dessinée à ma fille (le sac aussi probablement).

Si vous, lectrices, lecteurs, vous aimez ça, regardez par ici : http://www.editions-delcourt.fr/catalogue/bd/la_tectonique_des_plaques Vous pourrez en découvrir des extraits.

La Tectonique des plaques, Margaux Motin, éd. Delcourt, coll. Tapas, 22,95€