Nous étions hier en promenade à Montpellier, et avons profité de cette journée pour visiter l’exposition Signac au musée Fabre. Ce serait dommage de se priver du musée tout entier, nous avait dit la guichetière en nous tendant nos billets qui valaient effectivement pour le musée et non seulement pour l’exposition.

Nous avons donc parcouru quelques salles. Pas toutes, car le musée est grand et je préfère les visites à petites doses…

Si vous passez par ce musée et si vous aimez les représentations érotiques, il est un étage à conseiller : le deuxième, et plus précisément un couloir où les lumières sont tamisées. S’y trouvent plusieurs dessins à l’encre de chine d’Albert Marquet.

Ci-dessous, Les deux amies :