Je me demande souvent ce qui motive des éditeurs à m’envoyer tel ou tel livre peu ou pas en rapport avec la thématique de mon blog. C’est ainsi que j’ai reçu il y a quelques mois à présent un manga, Love is the devil tome 2.

Love is the devil est un manga en six volumes. Le quatrième doit sortir le mois prochain. J’ai donc reçu le deuxième, paru en avril, mais pas le premier, paru en janvier. L’histoire cependant n’est pas très compliquée, et avec un petit résumé de la situation, on comprend de quoi il s’agit, et on devine plus ou moins comment la situation va évoluer.

Elle est jeune et innocente, amoureuse. Il l’aimerait sans doute, même s’il souffle le froid et le chaud, mais on ignore quel est son passé, un mystère plane. J’ai l’impression que ce genre de scénarios est fréquent, pas vous ?

Elle est sa maîtresse, il est son majordome. Mais ne ferait-elle pas tout ce qu’il désire ?

Ce n’est pas érotique. Eh non. Parfois, je m’amuse à lire des phrases en leur attribuant un tout autre sens. Il n’est pas impossible que des sous-entendus soient glissés discrètement. (Mais c’est sans doute simplement moi qui lis ce que je voudrais lire.)

L’histoire est gentillette. Je l’ai lu en quelques minutes parce que j’ai ainsi des livres en attente dont il faut bien que je parle un jour.

Love is the devil, tome 2, Toriumi Pedoro, éd. Soleil Manga, 6,99€