Je délaisse ce blog, vous l’avez remarqué, n’est-ce pas ? Je lis actuellement peu, j’évoque donc peu de livres et j’écris aussi peu. A tel point que les concours ou appels à textes auxquels j’imaginais participer se sont déroulés sans envoi d’aucun texte de ma part. Le concours Livres en tête, avec le thème Sonore et Gomorrhe ? Manqué. J’avais commencé quelque chose, le texte est resté inachevé. Je ne compte pas les ébauches de textes, d’ailleurs… Une histoire qui se déroule avant un mariage notamment que j’ai laissée en suspens depuis deux mois. En ce qui concerne les appels à textes : le thème « Noël » de la Musardine ? J’avais une idée en tête. Et puis les éditions de Londres sollicitaient aussi des textes pour un « Noël rouge », j’avais plus ou moins une idée. Finalement, nous sommes début décembre, le collectif de la Musardine est publié depuis un moment (et je n’ai pas encore pris le temps de le lire), Noël approche et rien n’est écrit. Par contre, depuis plusieurs semaines, j’ai commencé un texte qui sera sans doute un peu plus long que ceux que j’écris habituellement. Il condense des idées que j’aurais pu utiliser pour ces deux AT de Noël, sans pour autant se dérouler à Noël.  Celui-là, j’aimerais le finir, dès que possible… Ou du moins me replonger dedans. Un texte qui ne répond pas à un appel me laisse autant de temps que je le souhaite pour l’écrire, et à l’heure actuelle, c’est sans doute la formule qui me convient le mieux.

Ce que je n’ai pas écrit pourrait être compensé heureusement par ce qui sera publié. Je vous informe donc avec le plus grand plaisir que dans une semaine environ sortira Isa, été 93 aux éditions L’ivre-book, dans la collection érotique L’ivre des Sens (titre vendu 0,99€) et que le 20 janvier paraîtra Affaires classées X aux éditions Dominique Leroy, dans la collection e-ros & ceteri. Il s’agit de trois nouvelles érotiques écrites dans des circonstances différentes (mais j’y reviendrai !) : Rififi à l’AMAP, Appartement contre services et Www.sex-info.net

Je vous laisse admirer la couverture (L’illustration est le fait de Virgilles, qui avait déjà illustré, l’an passé, Journal d’une sexothérapie et vraiment, je l’adore !)