Lire à la chaîne des textes que l’on m’a adressés pour l’AT « rondes et sensuelles » me permet de dégager une constante dans les expressions utilisées. C’est ainsi que je trouve à trois reprises déjà, dans trois textes différents, des phrases construites ainsi : attribut du sujet + « je suis ». Dans le dernier texte lu, par exemple, cela donne : « Anesthésié je suis ». Lire des statuts sur Facebook m’avait déjà permis de remarquer cette curieuse façon de s’exprimer. D’où cela vient-il ? Pourquoi cette structure alors que « Je suis anesthésié » est correct et plus facile à construire ? Les modes langagières m’étonnent…