crack-hospiceUn déambulateur et une batte de baseball. L’image semble insolite ? Pas pour le gang des vieillards, alias Caramelmou et PaPyPampers, qui se sont rencontrés grâce à leur attrait commun pour les jeunettes de kiffe-un-vieux.com

L’incivilité des vieux n’est pas à démontrer, mais celle des jeunes est telle qu’il leur faut agir. Une opération punitive est engagée auprès de petits dealers. Et ça saigne. La drogue est revendue grâce à un contact dans une maison de retraite.Le gang des vieillards est né.

« Une heure plus tard, nous quittons l’établissement avec l’assurance : 1 que la police ne nous cherchera pas de poux dans la tête (Marcel est chauve !) […] »

Après un prologue hilarant, l’épisode 1 décape, mais jusqu’à un certain point. L’acmé est atteinte lors de l’attaque des dealers. Ensuite, la comparaison de passages de livres Shopenhauer vs Heidegger ou je ne sais quel philosophe ralentit le rythme. Lorsque Caramelmou apprend que parmi les dealers qu’il a bien amoché (quand il ne leur a pas fait la peau) se cache un policier infiltré, je pense qu’il y avait matière à développer différemment qu’en simplement chercher un peu plus de discrétion en changeant de pseudonyme. L’arrestation finale manque aussi de punch. Mais gageons que les petits vieux vont reprendre du service. Le deuxième épisode s’intitule Arnaque à Compostelle

Pour les amateurs de textes loufoques et pour s’offrir une tranche de rigolade, bien sûr !

Crack à l’hospice, Le Gang des vieillards 1, Bougon Anonyme, éd. Sous la cape : http://www.souslacape.fr/livres/fiche_livre/289

en format numérique, pour 0,99€ (l’eBook contient, d’après ma liseuse, 13 pages), ici notamment : http://numilog.com/320865/Le-Gang-des-Vieillards—Crack-a-l-hospice—1.ebook