Chronique de lecture écrite pour le forum Au cœur de l’imaginarium que je remercie vivement pour cette découverte !

___

enquetes-judith-leeC’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu Les Enquêtes de Judith Lee de Richard Marsh. Des enquêtes délicatement désuètes d’une préceptrice pour enfants sourds de bonne famille séjournant dans quelque villégiature courue, parfois en vacances dans tel ou tel lieu, de retour de croisière, etc. Judith voyage beaucoup, a semble-t-il beaucoup d’amis (mais on ne s’attarde sur aucun d’entre eux), a le don des langues (elle apprend tel dialecte allemand par exemple en trois mois environ, au point de le parler couramment) et surtout lit sur les lèvres… Toutes les enquêtes de Judith Lee partent ainsi de quelques propos échangés entre des inconnus qu’elle « lit » sur leurs lèvres, qu’elle comprend aussi sûrement que si elle les avait entendus.

J’ai lu cet ensemble de nouvelles des éditions e-Baskerville dans le cadre d’un partenariat passé entre la maison d’édition et le forum Au cœur de l’imaginarium. Je ne pouvais pas mieux tomber et je suis ravie de m’être inscrite pour cet eBook. Les éditions e-Baskerville proposent différents eBooks issus de la collection Baskerville des éditions Rivière blanche en format numérique (pour kindle sur la plateforme associée et en format ePub, téléchargeables depuis la librairies des Moutons électriques), des œuvres traduites par Jean-Daniel Brèque.

Je n’avais jamais entendu parler de Richard Marsh. Cet auteur britannique de la fin du XIXe siècle est pourtant apparemment fort connu, notamment grâce à ses romans policiers mettant en scène une femme détective… Pour les anglophones : on trouve ses œuvres en lecture libre sur Internet. Anglophone, c’est ce que je ne suis pas… J’apprécie de pouvoir lire la traduction proposée ! Les enquêtes de Judith Lee, est-il noté en fin de livre, sera suivi d’un autre eBook, Les Aventures de Judith Lee.

J’ai beaucoup aimé les nouvelles de ce recueil. Lors de la lecture de l’une d’entre elles, je me suis demandé où j’avais pu la lire précédemment. L’histoire évoque une aventure survenue à Judith alors qu’elle était jeune fille. Elle séjournait dans un hôtel suisse, sous la garde d’amis qui l’ont à leur tour confié à une dame d’un certain âge pendant qu’ils partaient en excursion. Cette même dame devant à son tour quitter précipitamment l’hôtel, la jeune Judith se retrouve seule, proie idéale pour un couple de voleurs de bijoux qui tente de lui faire porter le chapeau. Cette histoire, où l’avais-je lu ? En réalité, je pense que je ne la connaissais pas sous cette version, mais j’ai dû lire une aventure proche (quelques éléments semblables : l’hôtel suisse, l’excursion d’amis, le vol de bijoux), peut-être chez Agatha Christie ? J’en profite pour solliciter les lecteurs qui auraient une idée plus précise…

Il ne semble pas impossible que certains auteurs se soient inspirés d’autres… Les dernières pages du livre Les Enquêtes de Judith Lee présentent les auteurs édités par e-Baskerville et leurs personnages. Parmi ces derniers, l’un est qualifié à peu de chose près d’ancêtre d’Hercule Poirot, le héros de cette même A. Christie…

Pour en revenir à ma lecture : Judith Lee n’agit pas toujours en détective, n’est pas en recherche d’indices. Ceux-ci viennent à elle plus qu’elle ne vient à eux. Il faut des concours de circonstances, des hasards tels parfois que l’on pourrait juger ces histoires invraisemblables. Mais je ne porterai pas un tel jugement, car il est heureux que telle ou telle circonstance arrive dans un récit de fiction. Sinon, que raconter ? Ce genre de coïncidences ne gêne donc pas ma lecture. Par contre, l’utilisation récurrente de ce procédé, un peu. De même, une pensée récurrente (y a-t-il seulement une enquête où Judith ne s’exprime pas ainsi?) me semble bien trop redondante. Je veux bien que Judith exprime son mal-être quand elle surprend un secret en lisant involontairement sur les lèvres d’une personne, mais il est assez ennuyeux pour le lecteur de lire à plusieurs reprises cette même pensée.

Les Enquêtes de Judith Lee proposent un ensemble de textes que j’ai, malgré ces quelques défauts, beaucoup apprécié. Vols, meurtres, menaces, chantages, escroqueries diverses (ma préférée a été celle où la nouvelle épouse se volatilisait avec de coquettes sommes, changeait d’apparence et de nom, réapparaissait dans un autre lieu et séduisait à nouveau…) sont le lot de ces histoires. Où porter les yeux si le mal nous cerne et que chacun ne pense qu’à le faire ?

Les Enquêtes de Judith Lee, Richard Marsh, éd. Ebaskerville, 4,99€ sur http://www.moutons-electriques.fr/livre-299