cohues15Vous avez pu lire sur ce blog le texte court Pour quelques chamallows dont je disais ne rien pouvoir faire. Comme Cohues, une revue littéraire à laquelle j’avais précédemment participé, lançait un appel à textes avec sujet libre pour la mi-août, j’ai pensé que ce texte-là qui ne trouverait preneur nulle part pourrait éventuellement intéresser la revue. J’ai envoyé le texte.

Depuis l’accusé de réception, pas de nouvelles. Je me demandais ce que devenait cette revue. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a accouché de son numéro 15 avec du retard… J’ai donc appris il y a quelques jours que mon texte était retenu, ce dont je me réjouis (que le texte figure sur mon blog, soit, mais je préfère le voir vivre ailleurs).

J’aime toujours autant le fait que les nouvelles soient illustrées. (Rappelez-vous la superbe photo accompagnant À voyeur, voyeur et demi et les pantoufles roses qui illustraient le texte intitulé… Les Pantoufles roses.)

La revue est donc à présent en ligne. C’est le numéro 15 et c’est ici : http://www.cohues.fr/ Comme d’habitude, des nouvelles, des poèmes, de l’art graphique. A lire gratuitement.