de-toute-mon-ame-ep-1Vous le savez, je n’aime pas les romans publiés par épisodes pour deux raisons : quand on commence à lire une série, les épisodes ne sont pas tous écrits et on ne sait jamais ce qui peut advenir, si le roman sera un jour complet. Autre raison : les épisodes sont vendus à petit prix, mais quand on additionne l’ensemble, le prix devient prohibitif. Cependant, j’ai eu la curiosité de lire le premier épisode gratuit de la série phare de L’ivre-book : De toute mon âme de L.S. Ange. Un titre qui se vend comme des petits pains, c’est un phénomène suffisamment rare pour que je m’y intéresse.De toute mon âme est donc un roman sentimental publié depuis quelques mois à raison de deux épisodes par mois, qui va bientôt se terminer, avec les trois derniers épisodes publiés le mois prochain. Chaque épisode coûte 1,49€, sauf le premier, qui est gratuit.La romance n’est pas un genre que j’aime plus qu’un autre. Je me laisse cependant parfois tenter par une lecture. Ainsi, je lirai prochainement La Mouche d’Éléonore de Marie Laurent, auteure dont j’ai lu récemment le très drôle Deux nuances de brocoli. Et vu que j’aime la plume de l’auteure, je pense que je passerai un bon moment avec cette romance-là.Avec De toute mon âme, je ne savais pas à quoi m’attendre, et malheureusement le texte ne m’a plu. Je n’ai d’ailleurs pas fini le premier épisode, j’ai préféré laisser tomber la lecture. Pourquoi ? Le texte est écrit dans un registre de langue courant voire familier, la façon de s’exprimer de la narratrice, Eva, est en conformité avec sa personnalité. Elle est jeune (21 ans), et très immature. Ou plutôt, on voit qu’elle a un but dans la vie (ouvrir une école de danse), qu’elle ne ménage pas ses efforts pour y parvenir sans tomber dans des excès dans lesquels voudraient l’entraîner son amie Caro, ce qui semble dénoter un esprit assez fort, indépendant, une moralité qui lui indique la conduite à tenir, tout cela associé à une manière de penser très versatile, une façon de se comporter infantile. Elle veut, elle ne veut pas, ah et puis si finalement, mais non, c’est trop alors non,… Un personnage qui ne peut pas m’être sympathique à cause de ce comportement d’ado, ses exclamations, sa liquéfaction devant un bel homme,… Bref, de l’immaturité à un point que cela m’exaspère. Cela dit, c’est une question de caractère, et je comprends que des lecteurs qui sont plus proches de la narratrice dans leur mode de pensée et d’action n’y trouvent rien à redire. Pour ma part, c’est impossible de lire un tel texte, j’ai envie de baffer le personnage.

De toute mon âme, épisode 1, n’est pas un texte littéraire, c’est un texte rédigé dans l’instant, qui suit les pensées du personnage sans recherche formelle particulière. Il y a quelques petites fautes d’orthographe ou de ponctuation, mais surtout deux incohérences qui m’ont frappée lors de ma lecture partielle : Eva va travailler dans la boîte de strip-tease le soir où elle rencontre Alex, or, à part s’arrêter au bar, elle ne fait rien, elle fuit la boîte avant d’avoir dansé sur scène. Autre incohérence : elle s’habille de manière chic avec une robe fourreau empruntée à son amie pour déjeuner dans un restaurant, mais regrette de n’avoir que des chaussures à talon. J’avoue que je voie mal comment elle pourrait avec ce type de vêtement porter des ballerines ou des baskets, les escarpins semblent justement de mise…

En-dehors du personnage d’Eva, évaporé, j’ai aussi beaucoup de mal avec le personnage d’Alex, si beau et si riche. Une romance, certes, mais pourquoi donner dans la caricature de la pauvre jeune fille (orpheline de surcroît) et de l’homme riche et séduisant ? La suite, je l’espère du moins, équilibrera peut-être les forces en présence ?

En conclusion : ce n’est vraiment pas pour moi, mais cela plaît à beaucoup. Pour vous faire votre opinion propre, le premier épisode est là, offert, qui vous attend.

De toute mon âme, épisode 1, L.S. Ange, éd. L’ivre-book, téléchargement gratuit.