Dans-la-peau-de-Mary-StuartTous les textes que j’ai pu lire de Marie Laurent, jusqu’à présent, ont été des lectures particulièrement agréables. Il en est de même avec le dernier texte lu, Dans la peau de Mary Stuart. Susan est une jeune femme assez futile qui vit avec sa mère à Londres. Elle est fiancée, aime son futur mari mais regrette que ses étreintes n’aient pas plus de fougue. Le récit s’ouvre sur la mort de son oncle, qu’elle n’a pas connu. Comme elle hérite de son cottage en Ecosse, elle fait le voyage avec son fiancé. Ce cottage est situé à proximité du château où la reine Mary Stuart a été retenue prisonnière, avant de pouvoir s’enfuir. James, le fiancé de Susan, note une certaine ressemblance physique entre Susan et la reine. Plus qu’une ressemblance physique, il y a une véritable empathie pour Mary Stuart, notamment lorsqu’elle découvre la tombe de ses filles jumelles. Comme s’il s’agissait de ses propres enfants… Le malaise s’accroît, à tel point que Susan s’éveille dans la peau de reine déchue. Un angoissant voyage dans le temps…

La vie de Susan a de fortes similitudes avec celle de Mary Stuart, à tel point qu’elle finit par découvrir un secret familial bien gardé…

Ce récit fantastique tient en haleine le lecteur. Le jeu entre époque historique et contemporaine est bien trouvé. La fin (à partir du réveil au cottage avec l’évolution du caractère des personnages) aurait pu, je pense, être légèrement plus développée.

Pour conclure : une très jolie histoire, fort bien écrite, que j’ai beaucoup aimée.

Dans la peau de Mary Stuart, Marie Laurent, éd. Artalys, téléchargement gratuit