Je pensais instituer un rendez-vous mensuel, les « news de » suivi du mois. Or, je me rends compte que les dernières nouvelles datent de début avril. Nous sommes le 12 mai, j’ai un peu de retard…

Depuis les news d’avril, il y a eu la publication de mon texte Si semblables dans Fantasmes et miroirs. J’ai fini par rassembler des textes pour un recueil auto-édité, Le sexe est une folie. Rien de folichon là-dedans, puisque, comme je vous l’ai expliqué, il s’agit surtout de textes antérieurement placés sur mon blog. Il y a eu aussi l’acceptation d’un nouveau texte par Rose Bonbon (qui ne devrait d’ailleurs pas tarder à ouvrir. Impossible d’expliquer le concept de ce site, c’est motus bouche cousue, doigts immobiles sur le clavier, mais pour savoir quand ça commence etc., il suffit de s’inscrire là). Ce texte, Jackpot à Las Vegas, avait été écrit pour le thème « en voyage » de la Musardine. Il ne me reste donc que le troisième texte sur ce thème, un conte chinois, que je n’ai pas encore retravaillé comme je pensais le faire pour composer un recueil avec quelques autres chinoiseries. Mais pour quoi, pour qui ? Cela conviendrait peut-être à ma collection, dans la section bagatelle ?
Il y a bien sûr (vu l’absence de réponse antérieure, je ne pouvais m’attendre qu’à ça) eu aucune réponse venant des éditions Des ailes sur un tracteur (je parle de leur AT qui se terminait le 1er décembre). Ne jamais réitérer, ne jamais plus répondre à un appel à textes chez eux : il faut que je tienne cette résolution.
Je ne sais pas si je vais retravailler le texte envoyé pour le thème « cul comme queer ». Il pourrait donner quelque chose. J’ai une idée le concernant, mais je ne me trouve pas dans une période propice pour écrire. D’ailleurs, je n’écris rien… J’ai envoyé une nouvelle aux éditions La Musardine pour le thème « faits divers » parce que j’aime beaucoup ce thème (contrairement au suivant, « sexe et pouvoir », qui ne m’intéresse pas), mais sans grande conviction : le texte me plaît (c’est déjà ça !) je le crois cependant assez peu érotique. C’était le dernier texte que j’ai écrit, et c’était bien avant les précédentes vacances. Depuis, rien.

Baisse de forme ? Même pas. Je crois que je prends actuellement plus de plaisir à lire qu’à écrire. Il y a tellement de personnes qui écrivent après tout… Ce n’est pas plus mal qu’il y ait aussi des lecteurs.