Je suis tombée aujourd’hui sur un billet de blog de Mickaéline (du blog Mickaéline et ses livres) avec qui je suis régulièrement en contact pour la promotion des livres de la collection e-ros. Mickaéline, disons-le en passant, est une de nos plus fidèles lectrices et chroniqueuses.
Beaucoup de blogueuses littéraires, peut-être l’ignorez-vous, créent des rendez-vous réguliers : le lundi, c’est la récapitulation des nouveaux livres reçus ou achetés pendant la semaine précédente et le mardi, on y trouve souvent des listes nommées « top ten tuesday ». Le « TTT » du jour porte sur les auteurs que Mickaéline aimerait rencontrer. chez-MickaelineIl n’y a pas dix noms, mais douze. Et ChocolatCannelle figure en 11e position. Je suis certes plus loin dans ce classement que Maxime Chattam, mais tout de même… C’est bien la première fois que je lis qu’on souhaiterait me rencontrer. Je ne suis pas sûre que ce soit en tant qu’auteur plutôt qu’en tant que directrice de collection, car après tout, c’est plutôt ainsi que j’apparais sur le blog de Mickaéline ; c’est néanmoins une grande surprise.
(Notons au passage que dans ce « top 10 »  figure une auteure de la collection e-ros : Lily Dufresne).

Autre apparition du jour de mon nom d’auteur : sur le magazine Union n°320 du 30 avril 2015. Le magazine est sorti depuis plusieurs jours, je sais que ma Nathalie et ses bonnes œuvres y figurait. Il restait à me procurer ledit magazine. Page 16, il est donc question de ma dernière publication en solo. L’article est sympa, le titre, « les restos du cul » bien trouvé. Sauf ? je suis une ex-blogueuse à succès. L’expression est assez étrange car je suis toujours blogueuse, ce qui signifierait que j’ai moins de succès actuellement… (Peut-on dire que j’ai été une « blogueuse à succès » d’ailleurs ?) Quoi qu’il en soit, voici le texte :

Nathalie-article-Union