le-voisin-tatiana-rosnayJ’avais déjà lu un roman de Tatiana de Rosnay chez mes beaux-parents. Ma belle-mère aime en effet beaucoup cet auteur et possède quelques-uns de ses livres. J’ai profité d’un bref séjour chez eux pour lire un autre livre : Le Voisin.

Le livre de poche fournit ce pitch :

« Un mari souvent absent. Un métier qui ne l’épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comment imaginer ce qui l’attend dans le charmant appartement où elle vient d’emménager ? À l’étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l’épaisseur d’un plancher la sépare désormais de son pire ennemi… Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité ? Grâce à un scénario implacable, Tatiana de Rosnay installe une tension psychologique extrême. Situant le danger à notre porte, elle réveille nos terreurs intimes. »

Je ne suis pas vraiment d’accord avec cette présentation. Il n’y a pas de tension psychologique extrême, à mon avis. Cela ne réveille aucune terreur. Il s’agit de l’histoire d’une femme d’intérieur hyper active qui ne va jamais de l’avant, qui ne tente jamais rien. Elle étouffe mais l’ignore, car il est plus confortable pour elle de continuer à vivre comme elle le fait. Ne plus pouvoir dormir la nuit la rend différente. Elle n’est plus hyperactive, elle devient un légume. Elle n’est plus l’employée consciencieuse, parfaite nègre de la maison d’édition qui l’emploie, elle oublie ses rendez-vous… Devenue l’ombre d’elle-même, elle peut mesurer ce qu’elle était auparavant. Cette distance critique l’amène à revoir ses centres d’intérêt, à juger enfin la relation qu’elle entretient avec son mari.

Dans ce roman, le personnage principal, Colombe, découvre la littérature érotique. C’est évoqué brièvement, on sait seulement qu’elle lit en cachette, la nuit, dans sa cuisine, puisqu’elle ne peut pas dormir. Il y a un moment intéressant : lorsqu’elle doit écrire la biographie d’une actrice (il me semble qu’il s’agit d’une actrice, je ne sais plus exactement), elle est amenée à penser comme le ferait cette femme, à s’exprimer comme elle le ferait, avec un franc parler dont elle n’a pas l’habitude sur un sujet tel que la sexualité. La biographie doit refléter son tempérament. C’est  aussi grâce à l’écriture, que Colombe devient autre.

Le Voisin, Tatiana de Rosnay, éd. Le livre de poche