Chasseuse-cristauxL’auteure, Julie Derussy, m’a fait parvenir il y a plusieurs mois le premier tome de Chasseuse de cristaux intitulé Vestiges de neige qui venait alors de paraître en version numérique aux éditions du 38. J’ai mis énormément de temps à le lire, car j’ai délaissé ma tablette ces dernières semaines. Je viens enfin de m’octroyer un temps de lecture et de terminer ce roman que j’ai trouvé réellement très bon. Avec le dernier chapitre, je me suis demandée pourquoi un deuxième tome existait (Rêves de sable) car Vestiges de neige, ce premier tome, est une histoire complète, qui n’exige donc pas de suite.

Une jeune voleuse est employée par la Reine pour chercher trois cristaux possédés par différents personnages. Le deuxième cristal est l’occasion d’une très longue halte, ce qui m’a semblé ralentir le récit. Je me suis demandée à ce moment-là où cette histoire nous mènerait finalement, car la quête semblait abandonnée. Et puis le rythme initial a repris, la quête s’est poursuivie. Mais cette quête, pour quoi, pour qui ? Pas pour les raisons évoquées au préalable. La mort est semée au passage de la jeune voleuse.

Il s’agit d’un récit à la première personne, avec beaucoup d’introspection. J’ai beaucoup aimé entrer dans la tête du personnage principal, aimé lire ses réflexions. J’ai trouvé qu’il y avait une grande justesse de ton.

Des moments que j’ai préférés : celui de la découverte de la lecture, de l’intérêt que pouvaient susciter les livres, mais aussi celui de la découverte de la lecture du parchemin aux deux cents moutons avec ces récits de bataille qui se répétaient sans cesse. La vie est une longue répétition, la solitude est-elle la meilleure façon de la traverser ?

Chasseuse de cristaux, Vestiges de neige, Julie Derussy, éd. du 38, en format papier et eBook (avec en couverture une très belle illustration de Pauline Derussy)