romantiques-1romantiques-2La série Les Romantiques offre une histoire complète dans les deux premiers tomes tandis que le troisième tome nous entraîne vers d’autres aventures. Les personnages d’Alexandre (Dumas) et de Gérard (de Nerval, que l’on voit notamment pendant son voyage en Orient) sont les héros de ces aventures qui mêlent poésie déclamée, jolies femmes – traîtresses parfois, duels en tous genres, société secrète, folie – et internement chez le Dr Blanche, complot, traquenards, etc. Il y a tellement de faits ici ou là qu’on s’y perd, que l’on ne suit pas tous les tenants et les aboutissants. Dans les deux premiers tomes, « on » essaie d’empêcher la représentation d’une pièce après avoir empêché son écriture. Dans le troisième tome, une jeune fille est enlevée.

romantiques-3Cette série est assez décourageante. Elle aurait pu donner quelque chose d’extra, or ce n’est pas le cas, cela manque d’entrain, de suivi surtout : une ligne directrice un peu mieux dessinée aurait grandement aidé à y voir plus clair dans le scénario. Dommage !

Les Romantiques, tome 1 : Heidelberg, scénario d’André-Paul Duchâteau, dessin d’Eric Lenaerts, couleur de Véronique Grobet, éd. Casterman
Tome 2 : Les Initiés, même scénariste, même dessinateur, couleur d’Enzo Grigoli
Tome 3 : Les Compagnons du guépard, couleur d’Eric Lenaerts