évasion-richard-coeur-lion-aillonJ’ai reçu il y a quelques jours un service presse des éditions Flammarion, un livre que l’on m’avait proposé, que j’avais pensé intéressant de lire : L’Évasion de Richard Cœur de Lion et autres aventures de Jean d’Aillon, histoires faisant partie d’un grand cycle intitulé Les Aventures de Guilhem d’Ussel, Chevalier troubadour. Ces six histoires sont de bonne taille, le volume de grand format fait plus de 450 pages. J’ai donc décidé de séquencer ma lecture et d’établir un premier compte rendu suite à la lecture de La Charte maudite, 1193, de près de 130 pages.

Je découvre ce personnage de Guilhem d’Ussel dont il existe plusieurs romans. Il est précisé que La Charte maudite fait suite au roman  De taille et d’estoc (dont il est question en note à quelques endroits) et précède Férir ou périr. Je ne connais aucun de ces romans historiques, cela ne m’a pas empêché de suivre cette aventure située en Bourgogne.
Guilhem, accompagné de Gilbert, traversent une forêt où des pendus se balancent. Il ne s’agit pas d’un juste châtiment après un procès, vu l’état des cadavres. Dans le village proche, c’est Odet et son triste ami Le Loup, qui font la loi, reniant la charte laissée par l’oncle du premier, avant son départ en croisade. Pire même : ils ont trafiqué cette charte à leur avantage, malgré la malédiction censée s’abattre sur les faussaires. Béatrix, la sœur d’Odet, s’efforce de tempérer son frère. Les villageois souhaitent recruter Guilhem pour mettre fin aux exactions d’Odet et de Le Loup. Guilhem finit par accepter de porter secours à une jeune fille enlevée… et tombe dans un piège.

Il s’agit d’une aventure qui comprend de nombreuses péripéties, des retournements de situations. La fin est loin d’être celle à laquelle on aurait pensé et seul Guilhem saisit toute la perfidie d’un des personnages.

Ce qui est remarquable dans cet épisode des aventures de Guilhem d’Ussel, c’est que l’auteur nous offre une plongée dans le Moyen-Âge, avec ses petits métiers, ses « routiers », ses taxes et impôts, mais aussi son vocabulaire (ni trop ni trop peu, rien qui n’alourdisse la lecture ou ne la complique, d’autant que ces termes sont immédiatement explicités en bas de page).

La Charte maudite, in L’Évasion de Richard Cœur de Lion et autres aventures, Jean d’Aillon, éd. Flammarion