Saskia-des-vaguesBD empruntée ce matin à la bibliothèque : Saskia des vagues. Une jeune femme attend son amoureux qui bientôt deviendra son époux et le capitaine d’un bateau qu’il fait construire avec tout l’argent qu’il possède. On l’escroque tant et si bien que le jour du mariage, alors qu’il se fait attaquer à l’approche du port, le bateau coule et lui avec. Saskia est veuve avant même d’être mariée… Sa robe blanche, teinte en noir, sert alors de pavillon.

.

Cette BD est le récit d’une vengeance, mais l’histoire semble assez mal construite, on perd le fil au bout d’un moment, parce qu’il ne semble plus y avoir un pour guider Saskia. La première partie me semble réussie : on assiste à l’émoi de Saskia, on rêve de ses projets, puis on la suit dans sa haine, on l’accompagne sur le bateau d’un flibustier qui va assurer sa vengeance et lui apprendre tout de la navigation. Par contre, la suite, bien moins : la vengeance perd de son attrait, Saskia se plait dans son rôle de pirate, le surnaturel s’en mêle et on ne sait plus très bien ce qu’on lit et pourquoi on le lit.

Saskia des vagues, Pierre Dubois et Lucien Rollin, éd. Dargaud, coll. Long courrier