London-Calling-1London-Calling-2BD en trois tomes publiés entre 2007 et 2010, London Calling raconte l’histoire de deux jeunes Français qui tentent leur chance à Londres. L’appel londonien, c’est la musique surtout et puis le travail que l’on trouve facilement – croient-ils. Au final, ce seront les squats avec la gale, les petits boulots et puis tout ce qu’ils frôlent sans vraiment le comprendre : le trafic de drogue, la prostitution, le terrorisme, les hooligans.

Le premier album pouvait laisser croire à une expédition dans le milieu de la musique avec un hébergement certain, mais les galères s’enchaînent. Et encore, c’est en suivant d’autres personnages (dont l’ami londonien – ou plutôt irlandais – censé les héberger) que l’on comprend réellement l’envers du décor. Un peu trop innocents, un peu trop naïfs, trop confiants aussi, ces jeunes Français. Et ils vont en payer le prix fort.

London-Calling-3C’est dur, rauque, on y passe de l’insouciance au drame. J’ai aimé cette BD, mais je pense que tout va très vite, trop vite, que l’on survole des thèmes que l’on aurait aimé voir développés un peu.

London Calling, première partie, La promesse d’Erasme  récit de Sylvain Runberg, dessin de Phicil, couleurs de Drac, éd. Futuropolis

London Calling, deuxième partie, Coups francs

London Calling, troisième partie, Le grand soir