miss-exquise-julie-huleuxJulie Huleux, auteure de La Love Compagnie, publie aux éditions HQN un roman intitulé Miss Exquise. Une histoire d’amour ? on pourrait le croire de prime abord. Le personnage principal, Daphné, alias Mlle Exquise, est comédienne, mais pour gagner sa vie, a trouvé un moyen original de jouer la comédie : elle est Domina professionnelle. C’est un rôle qui lui plaît, et même qui lui convient très bien. Pas de sévices poussés, pas de donjon avec des instruments de torture : Mlle Exquise aime le raffinement de son boudoir et l’adoration des hommes qui se jettent à ses pieds. Tout au plus les fesse-t-elle ou les transforme-t-elle au gré de son plaisir en petit animal de compagnie. Un homme dans sa vie ? Qu’en ferait-elle ? Comment gérer sa présence alors qu’elle fait ce métier ? Cependant, elle se laisse tenter par un rendez-vous avec Mathias, paysagiste… dans un Ikea. Seulement Mathias non plus n’est pas ce qu’il dit être et les deux êtres vont se confronter, s’aimer et se détester. Jusqu’alors, il s’agit au final d’un roman d’amour classique avec ses revirements. Ou presque parce qu’intervient Eve, la belle dominatrice de l’étage inférieur, soupçonnée de meurtres. Rien que ça ! Et puis surgit aussi un avocat, Maître Vison, bel homme qui a beaucoup d’aplomb. Mlle Exquise semble autant attirée par Mathias que par son avocat, voire aurait une préférence pour l’avocat qui lui résiste encore… Et puis tout bascule, le roman n’est pas celui que l’on croit. Une histoire d’amour, où ça ? Je ne peux même pas raconter de quoi il s’agit, je casserais l’effet de surprise, et ce serait dommage.

Julie Huleux réussit à dérouter le lecteur, à l’entraîner dans d’autres registres que la romance esquissée au début du roman. On croit à une histoire qui va être un peu guimauve, eh bien pas du tout… C’est une bonne surprise et le roman est agréable à lire (voire à dévorer).

Je ne peux pas faire des éloges sans notifier quelques petits points négatifs : tout d’abord, l’usage des paragraphes ne semble pas bon, il y a pour moi beaucoup trop de retours à la ligne et d’alinéas, très souvent après une seule phrase. Ensuite, on peut tout de même se demander comment les personnages ont pu croire pouvoir passer incognito avec une simple petite voilette ou un loup.

Le roman sort le 4 mars en version numérique et l’auteure sera au salon du livre de Paris.

Miss Exquise, Julie Huleux, éd. Harlequin – HQN, 4,99€