amour-foin-angela-morelliVu mon état léthargique du moment, j’avais besoin de lire un roman avec de bons sentiments. Un roman d’amour faisait donc très bien l’affaire. Et comme L’amour est dans le foin d’Angéla Morelli m’avait déjà fait de l’œil précédemment, mais que j’avais été trop paresseuse pour le télécharger (les DRM m’ennuient, ils supposent plusieurs manipulations au lieu d’un simple téléchargement), j’ai profité de mon entraînement à l’exercice avec le téléchargement des deux derniers titres lus (Miss Exquise et L’initiation de Claire 2) pour essayer enfin de lire ce roman, réédité (toujours aux éditions Harlequin) dans la collection &H.

Le roman satisfait pleinement aux critères du genre. Il est même assez amusant, propose des répliques qui font sourire (et ce n’est pas gagné avec moi parce que je trouve que souvent les auteurs en font trop et que l’effet est alors complètement raté, comme dans Lola, petite et grosse, toujours chez Harlequin, que j’avais essayé de lire et que j’ai abandonné rapidement). La Parisienne qui séjourne à la campagne et s’ennuie, c’est assez attendu. Mais il l’est nettement moins que Louise, puisque tel est le prénom du personnage principal, se mettre à manier la truelle. Il y a deux hommes dans les parages, un joli cœur sûr de ses charmes et un homme bourru. Vous pensez à Raison et sentiments ? L’auteure ne cache pas en effet avoir emprunté quelques éléments à Jane Austen. Cela ne va pas plus loin que ces caractères des deux protagonistes, cependant : l’histoire garde son originalité.

Le roman est très plaisant à lire, parce qu’il est bien écrit. J’avais déjà eu un aperçu de la plume d’Angéla Morelli dans un conte de Noël. Alors même si je trouve que les personnages féminins s’extasient un peu trop souvent sur le physique des hommes (et la couleur de leurs yeux), je n’ai pas boudé mon plaisir à cette lecture.

L’amour est dans le foin, Angéla Morelli, une réédition en eBook prévue pour le 2 mars 2016, 7,99€ – ainsi qu’un format papier à 10,90€