amour-siege-coteHier soir, j’ai lu une autre romance gay, L’amour sur le siège d’à côté de Mathlida Reegers, auteure que je ne connais pas. Cette novella paraîtra le 25 de ce mois aux éditions Harlequin – HQN. Il y a ainsi dans cette maison d’édition, à la fin du mois, toute une série de textes mettant en scène un amour homosexuel (entre hommes le plus souvent).

Il s’agit d’un texte assez court, d’environ 35 pages sur ma liseuse qui relate une rencontre entre un jeune homme, étudiant en photographie, et son ex-prof de français qui a abandonné l’enseignement pour se consacrer à autre chose (on ne nous dit pas quoi immédiatement). Le hasard les a réunis dans un train. La conversation s’engage. Ils sympathisent, preuve que l’étudiant a mûri depuis le lycée, où il en a fait voir de toutes les couleurs à ce prof. Et puis ils se croisent à nouveau et l’amitié s’instaure. Puis l’amour.

Le texte est frais et agréable à lire. Mais je ne peux que m’interroger sur cet homme de 28 ans qui a toujours été seul, qui n’a même jamais embrassé personne de sa vie et qui ignorait qu’il était gay. La révélation est soudaine, à cet âge-là. C’est plutôt difficile de l’admettre.

Cette romance gay est moins chaste qu’Abonne-toi dont j’ai parlé hier sur mon blog. Sans être développée, une scène de sexe existe.

J’y ai trouvé un passage qui fait écho à ma remarque d’hier concernant les rôles actifs et passifs et l’interprétation qui leur est donnée. Je préfère nettement cette formulation à celle d’Abonne-toi...

Ce dernier savait que certains estimaient que se faire prendre était un acte de soumission, un signe de faiblesse. C’était de la connerie. A ce moment, il s’offrait à un homme parce qu’il l’aimait et il voulait que leurs corps s’unissent.

(J’aurais ôté le dernier « il » dans cette phrase, soit dit en passant.)

Les romances gay ou MM selon une autre terminologie intéressent-elles des lecteurs homosexuels ou ne sont-elles lues que par des lectrices hétérosexuelles ? C’est une autre question que je me pose en lisant ces textes. Ce texte-ci, L’amour sur le siège d’à côté, réussit à m’émouvoir en tout cas (même si quelques ficelles me semblent un peu trop visibles).

L’amour sur le siège d’à côté, Mathilda Reegers, éd. Harlequin – HQN, 1,99€