Luna-AlmadenUn personnage d’aveugle, un mystérieux phénomène, une mort. Voici quelques ingrédients de cette BD Luna Almaden, que j’ai trouvée bien conduite jusqu’au dénouement. Le fait d’être aveugle est reproduit par moments avec des cases noires, pour que l’on « voie » avec les yeux de Luna. Car c’est en se mettant à sa place que l’histoire se dénoue.

Luna a dormi chez elle, cette nuit-là et pourtant elle semblait avoir disparu pour sa sœur, son beau-frère et son ami, qui ont passé la nuit chez elle. Incompréhensible. Cette nuit-là, la mère de Luna est morte, assassinée. Les soupçons se portent ainsi sur Luna, incapable de dire où elle était, ou plutôt affirmant sans cesse qu’elle se trouvait chez elle…

Une BD que j’ai empruntée à la bibliothèque, intriguée par l’énigme mentionnée en 4e de couverture. La première de couverture, entre la lumière et l’ombre (ce noir qui est permanent pour Luna) peut s’interpréter comme la vision de Luna et des autres, mais aussi comme l’obscurité sur cette affaire de meurtre et son élucidation.

Luna Almaden, Clarke et Lapière, couleurs de Cerise, éd. Dupuis, coll. Aire libre, 15,50€