manhattan-beach-1957Manhattan beach 1957 est une BD que j’ai empruntée à la bibliothèque. Deux époques se chevauchent, une personne meurt à chaque période, ils se retrouvent enfin… Pour symboliser chaque époque, le noir et blanc (pour le passé) et la couleur (pour le présent) : la lecture en est facilitée. Point intéressant dans cette BD : on ignore quelle est la vérité. Ce que raconte Daisy ? La version de son oncle ? Daisy est-elle une victime ou une affabulatrice, une folle comme l’affirme l’oncle ?

Le personnage dont on suit les aventures (sa rencontre avec Daisy dans sa jeunesse, son enquête autour de meurtres sordides de jeunes femmes à l’époque présente) est accompagné d’Elvis Presley, quoi qu’il fasse. Obnubilé par Elvis dans sa jeunesse, il subit par la suite ces hallucinations (Elvis ne se prive pas de dire ce qu’il pense, il est une partie de sa conscience). C’est alors Daisy qui l’obsède, mais il ne la voit pas, jusqu’au moment où il reçoit une balle et agonise. Elvis reprend alors son rôle de chanteur à la guitare, avec Love me tender.

Une BD intéressante.

Manhattan Beach 1957, scénariste : Yves H., dessinateur et coloriste : Hermann, éd. Le Lombard, coll. Signé.