club-du-suicide-stevensonChallenge Ecosse 02La liste de livres que je pensais lire pour le challenge de lecture sur l’Écosse ne comprend que des auteurs écossais, Stevenson en fait partie. Je n’avais pas prévu de lire Le Maître de Ballantrae (qui se déroule d’ailleurs en Écosse au moins en partie), mais par contre, j’avais dans l’idée dès le départ de lire ce Club du suicide publié aux éditions Folio. Ce texte est en fait la réunion de trois contes des Nouvelles mille et une nuits : Histoire du jeune homme aux tartelettes à la crème, Histoire du Docteur et de la malle de saratoga et Aventure du fiacre. Le titre n’est donc pas de l’auteur lui-même, mais une invention de l’éditeur.

Pas d’Écosse du tout dans ces histoires qui se déroulent à Londres, à Paris puis de nouveau à Londres. Ces trois aventures mises bout à bout constituent une histoire complète, jusqu’au dénouement mortel pour l’ennemi du prince de Bohême. On y retrouve à chaque fois, en tant que personnages principaux ou secondaires, le prince de Bohême et son grand écuyer, sous de faux noms en général et parfois de déguisements.

Ces trois aventures ont pour point commun l’excentricité et le mystère. C’est assez abracadabrant, chaque personnage s’engouffre avec curiosité, bravoure s’il ne s’agit de bravade, dans une aventure qu’on lui soumet, qu’on lui suggère, il y saute même à pied joint, et qu’importe le péril. Meurtres, duels, complots, secrets sont les ingrédients de ces contes soit disant arabes que l’auteur ne ferait que retranscrire.

Le Club du suicide, traduit de l’anglais par Charles Ballarin, Robert Louis Stevenson, éd. Folio