picasso_amoureuxUn homme célèbre, les femmes qu’il a aimées. Après Apollinaire aux éditions La Musardine dans un livre dont je vous parlerai prochainement, une maison d’édition récemment créée, les éditions Rabelais, propose toute une déclinaison du sujet avec Balzac, Hugo, Napoléon (dont je vous parlerai aussi puisque j’ai reçu le livre) et Picasso, avec ce Picasso amoureux de Frédéric Ferney.

Il s’agit d’un beau-livre de petit format, avec couverture rigide, signet de couleur assortie à la couverture, reproductions de peinture en grand nombre, de Picasso bien sûr, mais d’autres peintres également (Matisse, Juan Gris,…), avec des portraits de Picasso bien sûr, auto-portraits, portraits d’autres peintres, photographies. Beau-livre, mais bien sûr biographie, de l’homme et du peintre, car tout se mêle chez Picasso, la peinture, la vie, les femmes. Et parfois, une femme ne remplace pas l’autre, mais se superpose.

Elles s’appellent Fernande, Jacqueline, Marie-Thérèse, Eva, Olga, Dora et Françoise. L’une meurt de maladie, une autre se suicide, Françoise qui survit à Picasso, organise sa succession et se suicide aussi. Certaines auront un ou des enfants. Picasso s’absente, se fait de plus en plus rare au lieu de les quitter franchement et se fait quitter quand même une fois. Elles ont toutes été modèle, ont inspiré plusieurs œuvres, peintures mais aussi sculptures.

Frédéric Ferney met bien sûr l’accent sur ces femmes, c’est le but de ce livre, mais il relate l’amitié aussi qui l’unit à Apollinaire (justement, je l’évoquais plus haut), à Braque,… Les lieux successifs, résidences, ateliers dont le Bateau-Lavoir. Les peintres qu’il pastiche, qu’il travaille, dont il s’imprègne : Degas, Manet, Cézanne,… J’ignorais que Picasso avait écrit une pièce, intitulée Le Désir attrapé. Tous les arts se mélangent à une période, il écrit des poèmes notamment.

Quand on parle de Picasso, on se représente les Demoiselles d’Avignon ou Guernica, mais ce ne sont que des étapes successives, parmi d’autres étapes, le cubisme qui est indéniablement associé à son nom n’est que passager, et pour ma part, j’aime bien mieux la période néo-classique qui correspond à sa rencontre d’Olga…

Picasso amoureux est une intéressante biographie, richement illustrée. Dans la même collection, je lirai prochainement Napoléon amoureux.

Picasso amoureux, Frédéric Ferney, éd. Rabelais, 14,80€