Jane Austen, passions discrètes, biographie de Claire TomalinJe me suis inscrite récemment au « swap Jane Austen » sur Livraddict. Et j’ai pensé que c’était le bon moment pour me documenter sur l’auteure, d’où ma lecture d’une biographie de Jane Austen que j’ai trouvé particulièrement réussie : Jane Austen, passions discrètes de Clarie Tomalin.

C’est un livre en grand format de plus de 400 pages, une somme impressionnante d’informations, d’anecdotes, recueillies grâce à la correspondance de Jane (du moins ce qu’il en reste), de sa sœur Caroline, de ses frères et de sa mère, mais aussi de belles-sœurs, d’amis, voisins, de livres de l’époque, des pièces de théâtre jouées, etc. C’est touffu, parfois trop, parce qu’on est aussi informé de la vie du voisinage, des enfants du voisinage, des mariages qui se nouent et on finit par confondre les noms. Je regrettais au cours de la lecture de ne pas avoir d’arbre généalogique, mais je me suis rendu compte à la fin qu’il y en avait bien un… à l’extrémité du livre. Un arbre généalogique détachable auquel on puisse se rapporter facilement n’aurait pas été superflu. Il manque peut-être, j’ajouterais, une carte du sud de l’Angleterre pour mieux se représenter les différents déménagements, les possessions des uns et des autres, les lieux de villégiature (seule une carte des environs de Steventon est proposée en début d’ouvrage). On voyage beaucoup, on rend visite à la famille, si nombreuse, et au final on est peu chez soi. Les naissances s’accumulent, les femmes meurent en couche après avoir donné naissance à leur dixième ou onzième enfant… Dans ces conditions, le sort d’une vieille fille n’est pas si malheureux…

Ce que j’ai aimé par dessus tout, ce sont les écrits laconiques de Jane Austen, les nouvelles qu’elle donne de son entourage en quelques mots bien sentis. C’est souvent caustique. L’auteure ne devait pas être très commode si elle exerçait son esprit satirique à tout propos mais on se délecte de ses petites phrases. On semble cependant s’accorder à dire qu’elle était d’humeur joviale avec les enfants, neveux, nièces, et les amusait…

Claire Tomalin a fait un travail remarquable de recherche, cela aurait pu conduire à une lecture éprouvante mais cette biographie n’est en aucun moment ennuyeuse. Elle est, tout au contraire, passionnante à lire. Jane Austen, passions discrètes est une biographie dont je recommande vivement la lecture si l’on s’intéresse à l’univers de cette auteure.

Jane Austen, passions discrètes, une biographie de Claire Tomalin, traduit de l’anglais par Christiane Bernard et Jacqueline Gouirand-Rousselon, éditions Autrement