Les Confessions de Mr HarrisonFigurez-vous que je n’ai ni lu ni vu Nord et sud et d’ailleurs je n’avais encore jamais lu aucun roman d’Elizabeth Gaskell. Voici qui est chose faite à présent avec un roman humoristique et un brin sentimental aussi : Les Confessions de Mr Harrison.

C’est une histoire qu’un homme raconte à son ami qui s’endort, ce qui ne l’empêche pas le premier de poursuivre son récit. Comment et où a-t-il rencontré sa gentille femme ?

Mr Harrison relate son arrivée dans un village, en tant que médecin associé d’un médecin qui a une certaine respectabilité et qui souhaite le prendre sous son aile en lui prodiguant de nombreux conseils. Être poli et serviable avec les dames notamment. Sauf que dans un village où les hommes sont minoritaires et les célibataires inexistants – hormis le médecin lui-même -, le pauvre Mr Harrison devient vite une proie pour les jeunes filles à marier et pour les mères qui souhaitent caser leur fille. Or, Mr Harrisson tombe amoureux de la fille aînée du pasteur. De nombreux quiproquos surgissent, des faits amplifiés par quelques vieilles femmes qui n’aiment rien autant que le bavardage, et voici Mr Harrison dans de beaux draps.

Le roman présente quelques lourdeurs, l’introduction et la conclusion ont quelque chose d’artificiel, mais le récit m’a fait sourire, il est vif et a par moments assez de mordant. On plaint la naïveté du personnage, mais on en rit aussi. Un roman sentimental certes, mais essentiellement humoristique.

Les confessions de Mr Harrison, Elizabeth Gaskell, éd. Le cercle points