Les Pires de Sous la capeJ’en ai parlé à moult occasions : les éditions Sous la cape ont sorti un livre déjanté intitulé Les Pires de Sous la cape, un catalogue de livres que vous ne lirez jamais, tant ils sont mauvais. Et on s’est appliqué à ce qu’il soit pires que mauvais, vous ne trouverez pas mieux dans ce domaine.

Chaque titre est répertorié avec extrait, notice, avis de la presse (Le Nouvel Oups et autres magazines qui ont pignon sur rue) ou de lecteurs (je suis particulièrement satisfaite d’avoir reçu des commentaires de blogueuses pour Un kilt pour deux cœurs comme « Je kiffe trop les Écossais, ils en ont entre les jambes ! » : un véritable cri du cœur). Chaque titre présente une couverture, en couleurs qui plus est (comme si de telles inepties méritaient une telle mise en valeur). Le livre est sous blister, une sorte de film alimentaire qui  permet d’offrir un magnifique cadeau comme le font les magazines pour enfants pour appâter les jeunes lecteurs : en l’occurrence il s’agit d’une paire de lunettes 3D (très utile pour lire une page du premier roman en 3D, rien de moins, veinards!)

Si vous cherchez quelques inepties à lire, si vous avez envie de vous payer une bonne tranche de rire surtout, Les Pires de Sous la cape sont faits pour vous. Les contributeurs, à défaut d’être talentueux, semblent nombreux, mais semblent seulement, vu les pseudonymes que chacun a pris. Au final, il n’y a qu’une petite bande d’auteurs dont j’ai le plaisir de faire partie (mais pour peu de choses en définitive : une contribution sous mon véritable nom ChocolatCannelle – comme vous le savez – et une autre sous le pseudonyme de Suzie Lézemechot – cette brave Suzie, vieille fille sentimentale, me plaît, elle pourrait bien refaire surface un jour ou l’autre).

Quelques titres des œuvres cataloguées : La Pythie vient en mangeant de Lindsay M., Le Coït ininterrompu d’Eliane G., Papalesbos de Missel Alexakis, Les dents de ma mère de Louis Chavagne, Rajeunie de force ! de Céline, Le Nain vous salue bien de William Tinchant, Nichons vaudou de Gaspard de la Noche, Le Réveil des ninjas blancs d’Hermann Kranke, etc.

Ce merveilleux livre broché de plus de 150 pages qu’aucun éditeur sensé n’aurait publié est disponible au prix de 18€ ICI. Vous pouvez aussi l’acheter par mon entremise au même prix de 18€ (en réalité, il m’est revenu moins cher, j’ai eu un « prix auteur », mais je vous le ferai parvenir à 18€ port compris : de toute façon, il y a une loi sur le prix unique du livre, alors ne comptez pas avoir une réduc’, et puis il faut bien financer nous autres, pauvres auteurs sans le sou.) Si vous me le commandez (chocolat@gmx.com pour m’en avertir et discuter des modalités d’envoi), vous pourriez avoir droit à une dédicace, et si un jour je deviens célèbre, imaginez combien vous pourrez revendre le bouquin !

Les Pires de Sous la cape, Collectif, éd. Sous la cape, 18€