Une heroine americaine - Brownie WiseJ’ai lu récemment un roman de Bénédicte Jourgeaud aux éditions Charleston : Une héroïne américaine, qui relate la vie de Brownie Wise, celle à qui l’on doit le concept des réunions Tupperware. Ce roman a obtenu le prix du livre romantique 2014. Je ne sais pas qui décerne ce prix ni quelle valeur il peut bien avoir, peut-être aucun… Cette appellation « livre romantique » m’orientait vers un livre sentimental. Malgré cela, j’en ai tenté la lecture, surtout parce que j’aimais beaucoup la photographie de couverture. (A quoi tient une lecture, parfois !) Finalement, il y a certes une histoire d’amour, ou du moins, un épisode amoureux à l’extrémité du roman, mais ce n’est qu’accessoire. L’essentiel est ailleurs.

Une jeune femme, Amélia Earhart, finit de brillantes études en France. Elle travaille sur la permanence des mythes antiques, quittant la sphère littéraire pour aborder les super-héros des comics ou encore le personnage de Mickaël Jackson. Depuis qu’elle s’est installée aux États-Unis, la vie d’Amélia a pris un tour inattendu : elle devient la maîtresse d’un ethnologue qui a l’âge de son père et travaille pour un magazine qui attend d’elle des articles percutants de vulgarisation, ce qui n’est pas du goût de tous (ni d’un vieux professeur ni de son amant-compagnon). C’est ainsi qu’elle s’intéresse à la vie de Brownie Wise, de son mariage sans saveur à sa fulgurante ascension dans l’entreprise Tupperware, jusqu’à sa chute, son licenciement. Amélia cherche à comprendre ce qui a pu se produire afin d’écrire un livre sur elle.

Brownie Wise est une self-made woman, une héroïne contemporaine, quand les valeurs sont commerciales. Mais ne ferait-elle pas, à l’instar des héros mythiques, preuve d’hubris ?

Le roman ne brille pas pour son style, mais Une héroïne américaine est une histoire intéressante, assez captivante. Le lecteur s’intéresse autant à la vie d’Amélia, personnage de fiction, qu’à celle du personnage historique sur lequel Amélia enquête. Les pages consacrées à Brownie Wise sont romancées, on ne s’attend pas à lire une biographie à proprement parler. L’auteur cherche à montrer la force de caractère du personnage après une première désillusion. J’ignorais tout de l’origine des réunions Tupperware, de la fabrication de ces boîtes en plastique. L’aspect documentaire de ce roman est ce qui m’a plu le plus.

Une héroïne américaine, Bénédicte Jourgeaud, éd. Charleston, 18 € (a été réédité depuis en format de poche)