louis-xiv-amoureuxDes artistes, peintres, sculpteurs, poètes (je viens d’ailleurs de recevoir au courrier de ce matin un titre sur Baudelaire) ou encore des hommes d’état… Les éditions Rabelais dépeignent les amours des uns et des autres. Je viens de terminer la lecture de celles de Louis XIV avec le titre Louis XIV amoureux d’Hervé Bentégeat.

Ce petit livre est entouré d’un bandeau rouge comprenant deux avis. Le premier, d’Eve Ruggieri sur Radio classique : « De petits livre divinement illustrés que vous allez dévorer. » et le second de François Forestier de L’Obs : « L’un de ces petites plaisirs qu’on ne peut se refuser. » Des avis assez justes portés sur cette collection.

Louis XIV est non seulement connu pour sa longévité, pour ses guerres et pour le faste et les excès de sa cour, il est aussi le roi aux nombreuses maîtresses, aimées, délaissées, congédiées avec un ultime cadeau (un titre, un domaine), celui qui épousa l’infante d’Espagne par devoir mais usait de passages secrets pour rejoindre telle ou telle dame d’honneur…

On retient notamment les noms de Marie Mancini, nièce de Mazarin, de la douce Louise de La Vallière qui finit enfermée dans un couvent, d’Athénaïs, c’est à dire la marquise de Montespan d’après le prénom qu’elle s’est choisie, et puis celle avec laquelle il se marie secrètement, Madame de Maintenon, protectrice des arts et des lettres.

Le livre met aussi l’accent sur les goûts du roi : les ballets notamment, dans lesquels il danse, les représentations pour lesquels il se déguise.

Louis XIV amoureux, à l’instar des autres titres de la collection, est richement illustré. Des portraits des personnages cités bien sûr, mais aussi des situations (spectacles, jeux, chasse)…

Au final, un livre qui se lit vite, mais avec plaisir, ce que je n’aurais pas imaginé compte tenu du fait que le personnage de Louis XIV en lui-même ne m’intéressait pas du tout.

Louis XIV amoureux, Hervé Bentégeat, éd. Rabelais, 14,80€ (parution le 4 octobre 2016)