Une Nuit en Crète de Victoria HislopLast dance (titre original du recueil de nouvelles) de Victoria Hislop vient d’être traduit et publié en français sous le titre Une Nuit en Crète, aux éditions Les Escales.

Ce sont dix nouvelles qui sont regroupées : Le pope et le perroquet, le kafenion, Embrasement à Athènes, Le cœur d’Angeliki, Le periptero, Une soirée crétoise, Le boucher de Krapoli, La leçon, Le sapin, La dernière danse.

Toutes racontent la Grèce, son présent mais aussi son passé, les villages avec leur kafenion (café) et leur pope, la ville avec ses manifestations aussi, les mères possessives, les pères soucieux pour leur progéniture, les enfants qui aimeraient s’affranchir d’une tutelle envahissante, qui aimeraient mener leur vie, ce sont des histoires d’hommes et de femmes à un moment décisif de leur vie, aussi petite que soit l’aventure qu’ils vivent. Il est question de rencontre, de mariage, de nostalgie, de rancœur, de jalousie…

Chaque histoire est un petit concentré de vie avec des joies et des amertumes, dans une ambiance dépaysante pour un lecteur français, projeté à Chypre, en Crète, à Athènes ou dans un lieu imprécis près de la côte où les vieux demeurent et les jeunes ne font plus que passer.

Les nouvelles sonnent juste, elles sont réalistes, les personnages sont humains, ni totalement bons ni mauvais, car chacun condense qualités et défauts.

Un recueil intéressant.

Une nuit en Crète, Victoria Hislop, trad. d’Alice Delarbre, éd. Les Escales, 16,90€ (existe aussi en format numérique)