brunetti-en-trois-actesUn très bon roman policier, Brunetti en trois actes de Donna Leon, vient de paraître aux éditions Calmann-Lévy.

Le commissaire Brunetti, vénitien, est un habitué du catalogue de la maison d’édition. L’auteure, qui vit elle-même à Venise, relate ses enquêtes en plusieurs tomes comme Brunetti entre les lignes, Brunetti et le mauvais augure, etc.

Pour ma part, je ne connaissais ni l’auteure ni le personnage. Eh bien, j’ai manqué quelque chose, car j’ai trouvé ce roman bien conduit, captivant, avec une juste dose de tension, et je serais à présent curieuse de lire d’autres romans de cette série (que l’on peut d’ailleurs obtenir pour plusieurs d’entre eux en format de poche aux éd. Points).

Le cadre (Venise et ses ponts, l’opéra de la Fenice – qui a déjà été le théâtre d’un autre roman de Donna Leon : Mort à la Fenice – avec l’arrière-scène, les salles de répétition et les loges) est bien trouvé pour une intrigue policière, il s’agit de dédales où se perd la figure du fan hystérique, qui offre des cadeaux dispendieux à l’objet de son amour, la cantatrice Flavia Petrelli, et dispense des coups à ses adversaires, tous ceux qui approchent d’un peu trop près Flavia.

L’intrigue se mêle à des détails sur la vie de famille de Guido Brunetti, avec ses enfants et sa femme, grande amatrice de livres, ainsi qu’à la vie d’un spectacle d’opéra, avec ses tensions, son personnel technique, ses décors.

J’ajouterais tout de même un bémol sur la fin du roman : je trouve la confrontation entre le fan et la diva un peu longue, j’aurais préféré une scène avec un peu plus de punch.

Brunetti en trois actes, Donna Leon, éd. Calmann-Lévy, 21,50€ (existe aussi en format numérique)