L'Humour de Marcel ProustAnthologie créée par Bertrand Leclair illustrée (et pas seulement la couverture, il y a de nombreuses illustrations dans le livre) par Philippe Pierrelée, L’Humour de Marcel Proust réunit par thèmes des citations d’À la recherche du temps perdu.

Proust et vous, ça donne quoi ? Pour ma part, c’est une lecture il y a vingt ans (même un peu plus) des deux premiers tomes, peut-être du troisième aussi, je ne peux l’affirmer car j’en ai un souvenir très vague. Je n’ai en tout cas pas tout lu, loin de là, pas nécessairement parce que je n’avais pas envie de lire la suite, mais parce que celle-ci n’était pas accessible.

De l’humour ? J’étais dubitative. L’œuvre de Marcel Proust est-elle humoristique ? Je n’en avais pas l’impression. Je ne serais pas allée jusqu’à dire comme ma professeur de français de 5e et de 4e que la prose de l’auteur était illisible, parce qu’arrivé au milieu de la phrase, on avait oublié comment celle-ci avait commencé. C’est une réflexion que j’avais retenue, tant cela me semblait étrange de se perdre dans une phrase, aussi longue soit-elle. A l’époque, j’avais pensé que ce n’était pas parce que ma professeur n’y parvenait pas que c’était nécessairement le cas de tout lecteur et qu’en l’occurrence, moi, j’y parviendrais. Proust, c’était donc un défi, quelque chose de sérieux, je n’allais pas y voir de l’humour. (Au final, les phrases de Proust se lisent sans qu’on s’y perde, ma prof avait exagéré, peut-être faire un trait d’humour d’ailleurs ? En tout cas, ce défi est tombé à l’eau, il n’y avait rien d’infranchissable dans cette lecture.)

L’humour de Marcel Proust vient de paraître chez Folio/Gallimard, plus précisément dans une collection Folio entre guillemets que je ne connaissais pas. J’ai obtenu ce livre grâce au partenariat entre Folio et Livraddict (merci à tous deux !). Folio entre guillemets comprend, d’après le catalogue de fin d’ouvrage, dix-neuf titres. Ce sont des anthologies, des quiz, des livres-jeu… J’aime beaucoup l’aspect du volume, avec ses caractères en relief en première de couverture, ses illustrations intérieures en couleurs, ses effets de caractères (police et taille différentes). C’est un livre de poche, mais un bel objet.

Les citations assemblées par Bertrand Leclair abordent différents thèmes : les livres et la lecture, la maladie, les calembours, les serviteurs, l’amour et la jalousie, la vie de salon, le voyage… Vingt-quatre thèmes au total, correspond à autant de chapitres, auxquels une préface est ajoutée.

Qu’est-ce que l’humour chez Marcel Proust ? Comment se manifeste-t-il ? J’ai été frappée par l’utilisation récurrente de comparaisons par exemple.

Exemple : « Il me répondit, d’un air émerveillé et ravi, ses deux yeux continuant à s’agiter comme s’il y avait eu de la luzerne défendue à brouter de chaque côté. » (p.137) Et pas des comparaisons très élogieuses, puisque le personnage est alors assimilé à un animal (cheval ? âne ?).

Il y a aussi beaucoup de jeux autour du langage. Des personnages comprennent un mot au premier degré, ne saisissent pas qu’il s’agit d’une expression, confondent deux mots de sonorité proche. On rit aux dépens de tel ou tel personnage.

On apprécie différemment tel ou tel type d’humour. En l’occurrence, je suis réfractaire à celui de Proust dans les extraits proposés. Les citations ne m’ont pas déridée. Je reste sur mon impression initiale : l’œuvre de Marcel Proust ne me semble pas si drôle que ça… Dommage ! Cela m’aurait peut-être poussée à reprendre La Recherche en relisant les premiers tomes oubliés.

L’humour de Marcel Proust, anthologie réunie par Bertrand Leclair, ill. De Philippe Pierrelée, éd. Folio, coll. Entre guillemets, 7,70€