Niourk de Stefan Wul chez French pulp éditionsLe nom de la maison d’édition, « french pulp », me disait bien quelque chose. C’est en faisant quelques recherches que j’ai compris pourquoi : French pulp éditions avaient en effet publié (ou plutôt republié) Stefan Wul et j’avais parlé de son roman de science-fiction Niourk sur le site Prose-café – mais le site avait semble-t-il préféré le visuel des éditions Folio alors que c’était l’eBook de French pulp éditions que je possédais (et personnellement, j’aime beaucoup la couverture que je vous montre ci-contre). Ce que j’ignorais alors, c’est que French pulp éditions proposait le double format, numérique et papier.

Il a fallu le courriel de l’agence de presse Gilles Paris pour m’intéresser à nouveau aux éditions French Pulp, en version papier cette fois-ci. Les nouveautés du trimestre y étaient proposées. Deux titres particulièrement m’ont intéressée. Deux titres que je viens de recevoir : Le Géant de Michel Lebrun dans la collection polar et Les Conquérantes, tome 1 : les chaînes, 1890-1930 d’Alain Leblanc dans la collection Fiction. Je vous en parlerai bien sûr dès que je les aurai lus.

Dans le catalogue trimestriel de la maison d’édition, reçu dans la même enveloppe, j’ai lu l’amusant descriptif des collections. Fiction – grands romans, c’est « tout est vrai, sauf ce qui est faux ». Et il y aurait même une collection érotique : « ne dites pas non, vous yeux disent oui ». Pas d’érotisme ce trimestre selon le catalogue. Je ne sais pas s’il y a beaucoup de titres dans cette collection, Pinterest m’en donne deux, est-ce tout ?