Le mari de mon frère, deux premiers tomes du mangaLe mari de mon frère de Gengoroh Tagame est un manga dont je n’ai entendu que du bien. Je me suis offert les deux premiers tomes, récemment parus aux éd. Akata et viens d’en finir la lecture.

C’est une série prometteuse. Les personnages sont simples et attachants, les situations quotidiennes réalistes, les dessins clairs et agréables, l’histoire touchante. La jeune Kana réagit avec spontanéité et accepte bien plus facilement que les adultes ce qui est différent, les hugs comme le fait que son « tonton du Canada » se soit marié avec un homme.

Le comportement du père de Kana évolue, il réfléchit sur son attitude et sur celle d’autrui. Parler avec Mike, le mari de son frère décédé, va certainement lui permettre de découvrir progressivement qui était son frère, puisqu’il l’avait perdu de vue depuis plusieurs années. La présence de Mike, en tout cas, ravive des souvenirs de son enfance et le fait s’interroger sur le malaise qu’il a pu ressentir quand son frère lui a dit qu’il était gay, la gêne que cela a causé en lui.

Le manga met en lumière des différences culturelles (entre le Japon et le Canada surtout), qu’il s’agisse de nourriture, de comportement (le « hug » en public, impensable pour un Japonais), de règles de vie sociale (les personnes tatouées ne peuvent fréquenter une piscine)…

Plusieurs points informatifs égrènent ces deux tomes, à propos du triangle rose, du rainbow flag, du coming out, etc. Ce sont des exposés succincts de vulgarisation qui ne sont pas dépourvus d’intérêt.

Un manga dont j’aimerais poursuivre la lecture ! D’ailleurs, un troisième tome sort dans dix jours…

Le mari de mon frère, 1 & 2, Gengoroh Tagame, éd. Akata, 7,95€ le tome

(Une lecture que j’ajoute à ma liste pour le challenge LGBT de Livraddict.)