Ces derniers temps, comme j’ai essayé de promouvoir a minima mes textes – surtout les quatre petits dont je parlais ici -, j’ai proposé des extraits qui ont été mis en ligne sur deux sites différents.

Le conte érotique chinois (que j’ai décidé d’appeler depuis Le Petit Monsieur de bois) issu de La Seconde Vie d’un olisbos figure sur le site d’Idée du désir (mais, ça, je l’avais déjà dit).

Un extrait de Naissance d’une Domina figure sur le site Le Bisou. A propos du commentaire placé dessous : le site Le Bisou propose des jeux de rôle, or cet extrait de Naissance d’une Domina n’est que le produit de l’imagination de la narratrice. Celle-ci se voit à travers le film qu’elle regarde, elle imagine la scène et la raconte comme si elle la vivait. Il s’agit d’une forme de jeu de rôle finalement, et tout le monde peut se représenter à la place de la narratrice – à défaut d’agir -, tout n’est qu’affaire d’imagination. Quoi qu’il en soit, je trouve ça chouette que quelqu’un ait fait l’effort de lire cet extrait et de le commenter, donc merci au commentateur ou à la commentatrice.

Un extrait de Nathalie et ses bonnes œuvres (oui, un vieux texte publié aux éditions Dominique Leroy, une novella que j’aime beaucoup) figure aussi sur Le Bisou. C’est le chapitre 7 intitulé « La première pipe de Mireille ». J’ai choisi cet extrait car il s’agit de personnages secondaires, d’une petite histoire dans l’histoire, ce qui laisse la trame principale encore vierge de lecture. Lisez Nathalie et ses bonnes œuvres dans son intégralité ! Honnêtement, vous ne le regretterez pas ! (Quelle marchande de tapis je fais en ce moment ! Mais que ne faut-il pas faire pour que des lecteurs s’intéressent à ses textes !)

Si vous souhaitez lire un avis sur La Seconde Vie d’un olisbos, lisez celui de Noann Lyne. Vu qu’il est positif, bien plus que je ne m’y attendais, mieux vaut que vous lisiez celui-là que d’éventuelles critiques négatives, vous ne trouvez pas ?

J’ai eu aussi un retour sur Si semblables venant de Charles Delygne. Je ne sais pas s’il va écrire quelques lignes à son sujet sur son blog, mais comme le retour est plutôt positif, je ne me gêne pas pour vous le dire aussi.

Enfin, j’ai écrit un peu plus de 600 mots, ce qui est très peu pour une histoire même brève, mais déjà bien trop compte tenu des consignes du concours, sur le thème de la rencontre un jour de St-Valentin. Un texte gentillet, qui n’a rien d’extra, mais cela a été une petite remise en forme personnelle, l’envie d’écrire ne serait-ce qu’un texte minuscule ne m’était pas venu depuis longtemps. C’est Speed Love et cela se trouve ici : http://www.ideedudesir.fr/speed-love-chocolatcannelle/