Les Fleurs du Mal est le livre que le personnage principal de cette histoire, un lycéen, aime lire, car il lui semble que sa compréhension du monde, à cette lecture, en a été changée. Il s’agit aussi du titre de ce manga de Shuzo Oshimi dont les deux premiers tomes viennent de paraître simultanément aux éditions Ki-oon.

Les Fleurs du mal, manga

C’est clairement une lecture destinée aux adolescents et j’ai peut-être été mal avisée de lire les deux premiers tomes de cette série. Celle-ci doit surtout s’apprécier quand on a l’âge requis. Je ne dis pas que j’ai détesté cependant. L’histoire est à la fois très classique dans ses thèmes (des adolescents qui se cherchent, la formation d’une personnalité, l’attrait pour une personne du sexe opposé, la camaraderie, la rivalité, la manipulation) et originale, avec cet élément inattendu : la perversion. Qu’est-ce qu’un pervers ? Est-ce que chacun cache en soi une part d’ombre, une perversion qui pourrait fleurir au grand jour ? Quel est le terrain propice ?

Cet adolescent qui emporte les vêtements de sport de la fille qu’il aime en secret, sur un coup de tête, pour éviter qu’on ne le surprenne à examiner ces vêtements, a-t-il au fond de lui voulu emporter ces vêtements, les posséder ? C’est ce que semble croire une fille étrange qui décide de le prendre en main…

Je ne pense pas acheter les tomes suivants, mais je serais quand même curieuse de découvrir la suite. Ai-je une chance de trouver cette série en bibliothèque ? J’en doute fort, malheureusement.

Les Fleurs du Mal, tomes 1 et 2, Shuzo Oshimi, seinen des éd. Ki-oon, 6,60€ le volume

Lien pour le tome 1

Lien pour le tome 2