Je viens d’installer un coin couture dans la cuisine. Je ne sais pas à quel moment je vais m’y mettre, mais quand je serai entourée de morceaux de tissu, je risque de ne plus être très présente sur Internet. Couture = temps infini passé dessus. Je vais commencer par de petites choses, mais j’envisage de réaliser des robes pour moi par la suite. Ce sera long !

Nous sommes début mars, hier c’était la journée pour le droit des femmes et… tadam, j’ai eu une petite culotte gratuite chez Etam parce que j’ai acheté un soutien-gorge. Elle n’est pas belle, la vie ? Précisons aussi qu’ayant fait une commande de tissu sur un site, j’ai droit (également parce que c’était la journée en question) à un patron de couture gratuit.
(Faut-il préciser qu’il s’agit d’ironie ? Peut-être bien.)

Je me suis à peine remise à écrire que j’ai laissé tomber. Le prochain texte érotique, ce n’est donc pas pour tout de suite. Dans le texte sur lequel j’ai travaillé précédemment, il y a des morceaux qui ne sont pas raccordés entre eux. Pire, qui ne peuvent pas être raccordés entre eux parce que je suis partie dans d’autres directions, si bien que l’ensemble est incohérent. Je n’ai pas le courage de travailler sur ce puzzle dont il faut raboter des pièces. J’esquive donc, je fais autre chose.

Que vous dire d’autre ? Notre voyage à Londres approche. Hier, j’ai passé un moment sur un guide et un plan de la ville. Si j’en ai l’occasion, j’irai voir le musée Charles Dickens, mais ce risque d’être difficile vu qu’on aura assez peu de temps libre et que dans la famille, il n’y a que moi qui serais intéressée par le musée en question.

En me penchant sur Londres, je me suis rendu compte que je serai à Paris au moment du 1er tour des élections présidentielles. La guigne !  A titre personnel, cela me dérangerait beaucoup de mettre dans l’urne un bulletin de vote pour autrui qui ne corresponde pas à ma propre opinion. Autrement dit, je ne vais pas donner ma procuration à quelqu’un qui ne pense pas comme moi, parce que je ne veux pas mettre quelqu’un mal à l’aise avec mon choix. Heureusement, je connais une personne sur la ville qui devrait voter comme moi, hourra ! Je vais lui demander de prendre ma procuration ou de m’orienter vers quelqu’un qui pourrait prendre ma procuration si elle ne le peut pas elle-même. Je devrais pouvoir m’en sortir de cette façon. Cela a l’air bête, dit comme ça, mais le problème m’a préoccupée quelque temps.

Pour finir ce billet : help ! J’ai besoin de soutien pour ma boutique Le zébu fait des bulles qui ne décolle absolument pas. Donc, si vous passez par ce blog, merci de me filer un coup de main en aimant la page facebook, en visitant ma boutique (et en y plaçant des commentaires, en cliquant tout au bout des fiches produit sur « voter pour cette création »), en retwittant, en affichant des images sur Pinterest ou je ne sais où, bref, en faisant tout ce qui pourrait donner un peu de visibilité… Il y a aussi le blog auquel vous pouvez vous abonner. J’y montre les nouveautés, ce que je crée, que je le vende ou pas, etc. C’est coloré et tout mignon (voir copie d’écran).