Histoires extraordinaires de plantes et d'hommesJ’aime bien acheter quelques livres dans les boutiques de musées. Celui-ci, Histoires extraordinaires de plantes et d’hommes vient du musée de l’Homme, à Paris, dans lequel je me suis rendue hier. J’ai profité du voyage retour en train pour le lire. Il est de lecture facile et pratique, avec de nombreuses petites histoires précédées d’un titre en gros caractères. J’ai ainsi pu en lire quelques extraits à voix haute à ma fille, lors de notre attente gare de Lyon et le terminer avant mon arrivée à Grenoble.

Chaque histoire porte sur une plante, arbre, fleur, racine, fruit ou dérivé de plantes (avec son usage médicinal, religieux, cosmétique ou alimentaire)… sur leur introduction en France (Parmentier n’a ainsi pas du tout importé la pomme de terre, apprend-on), sur des anecdotes, des expressions avec leur origine (« avoir la guigne » ou « avoir la cerise » par exemple ou encore « avoir la main verte »), l’histoire de la plante (la folie qui a entouré l’arrivée des tulipes en Hollande, la couleur de la carotte,…), les mythes développés à son endroit (la noix de coco ne fait pas plus de morts que les requins, ainsi qu’on peut l’entendre affirmer, par exemple). On y parle aussi bien d’oignons, de prunes (ciel ! j’ai appris l’origine de la mirabelle qui n’est lorraine qu’à partir du XVe siècle), de mandragore, de coquelicots, de tomates (on croyait qu’ingurgiter 1 kg de tomates conduisait à la mort), etc. C’est narré de manière concise et claire, sous la forme d’historiettes. Le ton est léger. Ce livre est une excellente distraction qui permet d’apprendre de nombreuses petites choses sans fournir d’efforts particuliers. On peu cependant regretter que le texte ne soit pas plus approfondi, qu’il ne s’agisse que d’une mise en bouche. Ces histoires extraordinaires de plantes sont si intéressantes qu’on voudrait en savoir davantage…

Histoires extraordinaires de plantes et d’hommes, Serge Schall, éd. Infolio / La Source vive, 9,90€