Le petit livre des couleursDe Michel Pastoureau, j’avais lu sur Internet, il y a longtemps, un article sur une couleur (le rouge, je crois me souvenir). C’était particulièrement intéressant. A la boutique de la cité des sciences et de l’industrie, j’ai acheté (en lien avec l’exposition Quoi de neuf au Moyen-Âge où je suis allée) un livre sur l’ours et ses symboles (L’Ours, Histoire d’un roi déchu). Et puis un livre de tout petit format, Le petit livre des couleurs, co-écrit avec Dominique Simonnet. De quoi passer en revue les couleurs principales et les demi-couleurs, leur symbolique et perception à travers l’histoire.

Ce livre prend la forme d’une conversation ou plutôt d’une interview avec des questions de Dominique Simonnet qui relancent les propos de Michel Pastoureau. Le texte est donc très aéré, constitué de courtes réponses. Il est aisé à lire. Il s’agit d’une introduction aux couleurs, chacune (ou presque) étant développée dans un ouvrage spécifique (il y a un volume sur le bleu, sur le rouge, sur le vert du moins). A prendre donc comme un avant-goût d’ouvrages plus conséquents.

Ce livre-ci ne manque cependant pas d’érudition. On y apprend beaucoup de choses intéressantes : savez-vous par exemple que le jeu d’échec, à l’origine, était constitué de pièces rouges et de pièces noires ? Que nous sommes encore au XXIe siècle dépendant de symboliques anciennes ? Que dans l’Antiquité, on comptait trois couleurs (blanc, rouge, noir) ? Que d’autres aspects revêtaient de l’importance, comme l’opposition entre brillant et mat ? Etc.

Un petit livre captivant !

Le petit livre des couleurs, Michel Pastoureau, Dominique Simonnet, éd. Points Histoire, 7,30€