Eclosia ou l'Ecosse des légendesLors de notre voyage à Londres, nous étions accompagnés par l’auteure d’Eclosia (entre autres œuvres), Nathalie Bagadey. Nathalie nous a donnés un marque-page à l’effigie de ce roman. Il y était question d’Écosse. Cela tombait bien pour ma participation au challenge Écosse de Livraddict auquel je me suis réinscrite (je lis d’ailleurs en ce moment le deuxième tome d’Outlander). Si bien qu’étant à la fois curieuse de découvrir l’écriture de l’auteure et décidée à marquer un point de plus pour ce challenge, hop, ni une ni deux, j’ai téléchargé ce livre. Je l’ai lu cet après-midi : il est court (moins de 150 pages sur ma liseuse) et suffisamment captivant pour que je veuille connaître rapidement le fin mot de l’histoire.

Eclosia est un récit de voyage à travers l’Écosse et ses légendes. Clo, qui prépare une thèse sur l’économie touristique, se rend à Édimbourg pour une conférence, mais elle est happée à l’aéroport par Ian qui l’emmène découvrir le pays et ses créatures mythiques. Car Ian et Clo partagent – outre une attraction physique certaine – une faculté particulière : celle de voir ces êtres merveilleux, bons ou mauvais. Clo découvre ainsi son passé, quitte son esprit rationnel pour s’ouvrir à d’autres modes de pensées, à l’amour aussi – le texte est également une romance, même si ce n’est pas son orientation principale -, à la beauté du paysage. Le voyage est aussi initiatique.

Est-il vraiment si horrible de croire aux légendes ? (chapitre 6, p.54/138)

Un roman bien écrit, plaisant, qui donne envie de voyager en Écosse, de se plonger dans ses mythes et sa culture. Un très chouette moment de lecture, si bien que je pense lire un jour ou l’autre un autre livre de cette auteure (Villes de légende probablement).

Eclosia, Nathalie Bagadey, auto-édition, existe en format papier via Amazon (18€) et en format numérique (sur Amazon, Kobo, Fnac)