Multiplication de Jacques VandrouxAprès l’excellent Les Pierres couchées, j’ai lu un roman beaucoup plus court du même auteur : Multiplication. Il s’agit d’un roman où se mêlent fantastique (Christophe se dédouble de manière incompréhensible et peut ainsi mener de front deux emplois du temps), enquête (sur les malversations du chef de Christophe) et un brin de romance (entre Christophe et l’épouse de son chef). Le roman fait à peine 100 pages sur ma liseuse, il est donc court et rapide à lire. L’écriture est claire, le récit est bien conduit, les problèmes se résolvent progressivement pour obtenir une happy end.

J’avoue que je m’attendais, après avoir lu 3/4 du livre, à une fin différente, à un coup bas, quelque chose qui pimenterait davantage l’histoire. Une traîtrise finale par exemple. Je dois avoir l’esprit tordu, puisque finalement tout se déroule comme sur des roulettes. Tout est mal (le roman commence par un intense mal de tête de Christophe, annonciateur de son dédoublement) qui finit bien. Je ressens une pointe de regret par rapport à cet aspect lisse (trop lisse à mon goût). J’aime bien quand on secoue le lecteur, quand l’imprévisible surgit (mais l’imprévisible était ce que je prévoyais, je me suis donc royalement trompée).

Un petit roman agréable à lire, mais que j’aurais aimé plus corsé !

Multiplication, d’abord auto-édité, vient d’être réédité aux éd. Robert Laffont avec une jolie couverture, mais dont l’illustration ne me semble pas correspondre suffisamment au texte.

Multiplication, Jacques Vandroux, éd. Robert Laffont, 3,99€