Des catacombes à l'Elysée - Les Aventures de Fanny MandlerPremier volet des Aventures de Fanny Mandler qui comprennent trois tomes, Des catacombes à l’Elysée est un roman jeunesse où l’action est au rendez-vous. Fanny est en 6e dans un collège ardéchois. Avec Romain, à la fois courageux et froussard, elle mène une enquête à propos d’un mystérieux gaz qui se faufile sous le sol de son école. Un de ses professeurs est accusé à tort d’avoir essayé de tuer ses élèves, Fanny en est convaincue ! Mais qui est le véritable responsable ?

Ce roman a plusieurs intérêts : tout d’abord, le personnage principal est féminin. On est loin des séries actuelles où les filles ne pensent qu’à leur apparence, à devenir populaires, à séduire le plus beau garçon, etc. Ma fille lit notamment la série des Cupcake girls. Je comprends que cela lui plaise, mais il me semble important qu’elle lise aussi autre chose, pour contrebalancer ce type d’écrits, pour apporter une vision différente. Il est bon qu’elle lise des romans où les filles ont d’autres préoccupations et d’autres rôles à jouer. Les Aventures de Fanny Mandler sont de cet acabit. Je me suis procurée la série pour la mettre entre ses mains : après ma relecture (car j’avais déjà lu le manuscrit de ce premier tome, il y a longtemps), je lui ai donné Des catacombes à l’Elysée.
Ensuite, il y est question de problèmes d’actualité. Ce volume évoque le gaz de schiste et son exploitation, les dangers qui y sont liés. De la sur-utilisation de sources d’énergie et de ses conséquences. Un sujet abrupt ? Pas tant que ça : il est toujours possible d’expliquer clairement à des enfants des choses relativement difficiles en utilisant des images simples. Fanny apprend beaucoup en peu de temps et le lecteur avec elle. Fanny, de plus, grandit, mûrit, s’interroge sur le monde des adultes. C’est un roman d’initiation en plus d’être un roman d’aventure. Et aussi un roman pédagogique en somme.
Enfin, mine de rien, le jeune lecteur peut acquérir du vocabulaire. Fanny aime utiliser certains mots qui sortent du vocabulaire de base, ces mots sont souvent explicités (parce que Romain ne comprend pas les termes utilisés ou parce que Fanny aime bien faire des apartés sur ces mots). Je pense qu’il y a un peu trop de données de vocabulaire. Ces apartés me semblent préjudiciables au rythme du récit. Je serais d’ailleurs curieuse de savoir ce qu’en pense ma fille. Mais d’un autre point de vue, c’est une bonne chose que le lecteur réussisse à acquérir du vocabulaire. Ma fille a un réel problème dans ce domaine, son vocabulaire est très pauvre pour son âge. Si ce livre peut lui donner un coup de pouce, ce serait chouette…

Les volumes de la série suivent la scolarité de Fanny Mandler : premier volume alors qu’elle est en 6e, deuxième volume en 5e, troisième volume en 4e. La complexité augmente, a priori, puisque les romans sont conseillés à partir de 11, puis de 12 et de 13 ans. C’est ce que je vais prochainement regarder puisque les deux tomes suivants attendent ma lecture.

Notons en passant que la couverture comprend une chouette illustration (idem pour les deux tomes suivants).

Les Aventures de Fanny Mandler, tome 1, Des catacombes à l’Elysée, Frédéric Gobert, éd. les Impliqués, 14€