Tokyo River's edge tome 5Tokyo River’s edge est un manga dont je vous ai déjà parlé, lors de la lecture des tomes 1 et 2. J’avais depuis plusieurs semaines le tome 5, acheté d’occasion, chez moi. Dommage que je n’aie pas trouvé les tomes 3 et 4… mais comme chaque volume comprend plusieurs petites enquêtes indépendantes les unes des autres, il n’est pas dramatique de ne pas avoir lu la série dans l’ordre.

Toujours cette finesse des traits. J’adore les dessins de ce manga. Les scenarii ne sont guère élaborés, les enquêtes ne sont souvent que des filatures ou la recherche d’une personne. Les détectives ne contentent par toujours leur client, pour des raisons particulières : ils comprennent qu’il est inutile d’enquêter, que la situation est faussée. Il est question d’amour véritable, d’amour simulée, de rencontre à planifier entre deux jeunes gens pour les marier, de sexualité. Une courte histoire, qui n’est pas une enquête, raconte comment l’agence de détectives réussit à effrayer une agence concurrente qui recherchait leur discrédit. Le procédé est imaginatif.

Au sommaire :

Dossier 38 : Honey trouble
Dossier 39 : Top runner
Dossier 40 : Femmes caméléons
Dossier 41 : Le Domaine du divin
Dossier 42 : La Promesse
Dossier 43 : Le Pays des pêchers en fleurs
Dossier 44 : On va le faire flipper !
Dossier 45 : Survival fleuriste

Un cinquième tome appréciable. Il s’agit d’instantanés de la vie d’hommes du commun au Japon ou de fantasmes sans qu’aucun jugement moral ne soit porté, le tout servi par de remarquables dessins.

Tokyo River’s edge tome 5, Akio Tanaka et Yuho Hijikata, éd. Delcourt manga