Quelle poisse ! Je viens d’apprendre que le site Alittlemarket allait fermer et qu’il faut – si on le souhaite du moins – transférer sa boutique sur Etsy. Si je parle de ça, c’est parce que ma boutique Le zébu fait des bulles est concernée. Cela signifie repartir de zéro pour le référencement, refaire des cartes de visite, des affiches, etc. Cela en vaut-il la peine ? Quand je vois qu’au final l’environnement d’Alittlemarket ne m’a rien apporté en terme de vente (les seuls produits vendus ont été achetées par des personnes qui me connaissaient déjà), ne vaut-il pas mieux que je crée une boutique indépendante ? Ou alors rien du tout, parce que tout cela demande beaucoup de temps pour ne générer aucun revenu. J’ai intérêt à y réfléchir vite avant d’avoir d’office une boutique sur Etsy !

La semaine dernière, la neuropsychologue nous a disséqué les résultats d’un test appelé le PEP3. Il s’agit d’évaluer les connaissances et compétences d’un enfant et de donner un âge de développement selon ses capacités en terme de langage, de motricité, de socialisation, etc. Je m’étais préparée à ce que l’âge de notre fils de presque 12 ans soit évalué à trois ans environ. Je ne m’étais guère trompée. Sauf que j’imaginais presque trois ans pour les compétences langagières, or c’est bien moins, et j’imaginais bien davantage en motricité, or il est évalué à un peu plus de quatre ans seulement. Je m’y étais préparée, mais c’est démoralisant d’entendre ces résultats. Cela l’est encore, une semaine après. Il faut cependant partir du bon pied : il y a certaines choses que l’on peut essayer de travailler pendant les vacances, ne serait-ce qu’il sache répondre à la question « comment tu t’appelles ? » qui pose encore problème.

L’eBook Si semblables a été téléchargé 24 fois pendant sa courte période de gratuité. Merci à ceux qui ont pris le temps de télécharger le texte et qui le liront. Un commentaire sur Amazon serait apprécié, ou même sur des réseaux sociaux du livre (Babelio, Booknode, Livraddict,…), sur des blogs, sur ce que vous voulez. Même pour dire que vous n’avez pas aimé, que c’est trop rapide, d’une écriture trop classique ou que sais-je, tant que cela reflète votre opinion et que c’est dépourvu d’insultes. Promis, j’essaierai de mettre un format .ePUB à disposition des lecteurs un peu plus tard. Moi non plus, je n’ai pas de Kindle et je déteste quand un livre n’est disponible qu’en .mobi (et pourtant, c’est ce que j’ai fait, par paresse…)

Assez parlé, je vous dis au mois prochain !